Effet de levier en trading : définition et méthode

Finance et ImmobilierEffet de levier en trading : définition et méthode

L’investissement en bourse est un moyen efficace pour faire croître son capital financier. La condition requise est de savoir faire de bons placements. Il ne s’agit pas de faire un pari, mais d’effectuer des placements stratégiques. L’effet de levier fait partie des outils privilégiés pour booster ses profits.

Qu’est-ce que l’effet de levier en trading ?

L’effet de levier est un terme courant pour les habitués du trading. Cette option existe pour divers produits financiers courants. Vous souhaitez utiliser cette méthode pour amplifier vos gains ? Voici une définition simple et claire qui explique l’utilité et le principe de cet outil.

L’effet de levier fonctionne comme un système de prêt. Ici, le créancier est le broker et le débiteur est l’investisseur. Au lieu d’effectuer directement le placement, le trader fait appel à un intermédiaire pour compléter le montant nécessaire. Autrement dit, il paie seulement la marge de trading puis le courtier assure le reste.

Cela lui permet de miser une somme dont il ne dispose pas sur son compte. En bloquant une seule partie de son capital pour l’ouverture d’une position, l’investisseur peut multiplier les placements. Le broker vous demandera d’ailleurs d’immobiliser seulement une part de la valeur totale de votre position. Le reste sera mis à disposition.

Le leverage offre ainsi de nombreux avantages :

  • Effectuer des placements supérieurs à son capital ;
  • Investir sur des marchés importants ;
  • Amplifier rapidement ses gains ;
  • Se positionner sur plusieurs opportunités en même temps ;
  • Accéder à une vente à découvert.
Qu’est-ce que l’effet de levier en trading ?

Comment cela fonctionne-t-il ?

Pour comprendre le système de l’effet de levier, il faut distinguer différents termes :

  • La marge disponible ;
  • La marge immobilisée ;
  • L’appel de marge.

La marge disponible symbolise le fonds dédié au financement de l’ouverture d’une nouvelle position. La marge immobilisée, en revanche, désigne le montant attribué à celles déjà ouvertes. Lorsque l’argent disponible sur le compte est insuffisant pour couvrir les dépenses, le trader effectue un appel de marge par deux options :

  • Fermer certaines positions ouvertes ;
  • Approvisionner le compte.

La fermeture des positions peut être effectuée par le courtier ou le trader. L’objectif est de limiter les marges nécessaires. Le trader se trouve également moins exposé aux risques.

Il faut toutefois faire attention avec le leverage. Il multiplie les bénéfices en même temps que les pertes si cela existe. C’est pourquoi il vaut mieux connaître la situation du marché avant de choisir la bonne marge. D’ailleurs, le plus important n’est pas de multiplier les placements. Il est plutôt question de trouver les bonnes affaires. Avec un effet de levier important, les bénéfices vont affluer rapidement.

Faites toutefois attention aux risques encourus avec les placements importants. Plus la taille de la position est grande, plus vous pouvez perdre gros. Trouvez la bonne proportion pour préserver le capital malgré les revers. Pour un risque limité à 1 %, il faut perdre 100 fois de suite pour le compte. Si vous ne trouvez pas le bon ratio, vous pouvez toujours commencer par ouvrir un compte démo.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Comment calculer l’effet de levier en trading ?

Ces stratégies sur Bourse Ensemble sont à considérer avec prudence. Que vous soyez débutant ou confirmé, prenez soin de bien choisir l’effet de levier. Il peut avoir différentes valeurs comme 1/5 ou 1/30. Le dénominateur indique plutôt un exposant. Autrement dit, le gain ou la perte sera multiplié par ce chiffre.

Par exemple, vous choisissez un effet de levier à 1/20. En cas d’augmentation de 5 % en bourse :

  • Vous gagnez ou perdez 5 % sans leverage ;
  • Vous gagnez ou perdez 100 % (5 x 20) avec leverage.

Le calcul est le même pour toutes les opérations financières : achats et ventes. C’est généralement le courtier qui indique la marge, mais vous pouvez aussi choisir. Prenez exemple sur les habitués pour trouver la bonne astuce. Ils choisissent plutôt des marges importantes pour le marché à courte durée. Les plus faibles, en revanche, sont utilisés pour les placements à long terme. Le ratio 1/20 est le maximum et le minimum tend vers zéro. La raison est que les fluctuations sont incertaines avec le temps.

Les bénéfices se comptent à partir du prix total de la position. Ainsi, la somme gagnée ou perdue peut s’avérer plus importante tenant compte de celle immobilisée. Il est même possible que les pertes excèdent le dépôt de départ.

Le niveau du levier se calcule en fonction de la taille de la position et des capitaux propres. Prenons exemple sur une couverture de 20 % et des actions de 45 euros chacune. La somme nécessaire est de 4 500 euros au lieu de 22 500 euros, pour 500 actions.

Jerome
Les thématiques Business, Finance et High Tech sont mes domaines de prédilection, mais je ne me cantonne pas qu’à ces sujets-là. Il m’arrive de rédiger des articles davantage voyage et loisirs.
- Advertisment -