Écouter la radio, tendance ou ringard ?

Actualité Écouter la radio, tendance ou ringard ?

Le concept de la radio n’a pas énormément changé ces dernières années, en termes de technologie. La radio s’est surtout adaptée aux nouveaux supports numériques, pour continuer à être écoutée. Depuis l’explosion d’internet, la société a adopté de nouveaux comportements, en particulier dans la relation avec les médias traditionnels. Parmi ces derniers, la radio fait partie des médias mainstream qui en ont le plus souffert.

La radio aujourd’hui dans le cœur des Français

Entre 2018 et 2019, Médiamétrie a estimé que la radio avait perdu environ 1 million d’auditeurs. Mais au final, l’essor d’internet n’a pas détrôné la radio qui reste un média aimé. Une étude menée par CSA-Havas Group a démontré que près des trois quarts des Français écoutent la radio au moins 3 fois par semaine. 57 % l’écoutent tous les jours et 11 % de manière sporadique. Et à ce jour, la radio reste le média du matin par excellence.

Le numérique contribue également à l’écoute de la radio. De nombreux sites en ligne tels que Ecouter-la-radio.com, permettent une écoute sur support numérique, et il est estimé qu’un quart des Français écoutant la radio le font depuis leur téléphone ou leur ordinateur portable. La radio a encore de beaux jours devant elle : elle est considérée comme un média de qualité et de confiance par plus de 40 % des Français. Ces derniers y sont particulièrement attachés et elle manquerait à beaucoup de personnes si elle cessait d’exister.

Studio radio

Avec les vagues successives de confinement, les Français ont renoué avec la radio, mais les chiffres montrent une chute dramatique au niveau de l’audience. La radio étant le plus souvent écoutée dans la voiture, elle a perdu près de 2 millions d’auditeurs entre novembre et décembre 2020, principalement à cause du télétravail. Les chaînes publiques en ont cependant profité. C’est par exemple le cas de France Inter qui s’est taillé une part d’audience cumulée de 12,7 % pendant cette période, l’équivalent de 6,9 millions d’auditeurs. Elle est suivie par RTL avec 11,2 % d’audience et France Info et NRJ, pour des parts d’audience respectives de 9,5 % et 8,2 %.

L’évolution dans l’écoute de la radio

La radio a dû se diriger vers le digital pour rester d’actualité. L’écoute digitale concerne surtout les jeunes, naturellement tech savys, qui utilisent le web ou un support digital pour écouter la radio. Si les 18-24 ans se tournent volontiers vers les radios en ligne et les podcasts, un quart des moins de 35 ans écoutent encore la radio hertzienne.

Comment écoute-t-on la radio aujourd’hui ? Principalement dans la voiture (76 %) ou sur un poste radio (45 %). Parmi les supports digitaux, 28 % de l’écoute se fait depuis un smartphone, suivi de près par l’ordinateur (26 %). Chez les 25-34 ans, l’écoute se fait surtout sur mobile (44 %).

Selon cette même étude de CSA-Havas Group, les préférences nationales vont vers l’écoute de musique et la découverte de nouveaux titres. Elle a établi que plus de la moitié se tournent vers la radio pour écouter de la musique et un quart pour écouter les informations. Ces chiffres ont cependant beaucoup changé depuis la pandémie de Covid-19 dans un contexte où les informations priment sur le divertissement : les radios musicales ont perdu un nombre considérable d’auditeurs. Depuis le confort du domicile, ces derniers préfèrent se connecter à des plateformes vidéos telles que YouTube pour écouter de la musique, tout en profitant de la dimension supplémentaire de la vidéo.

Les études menées par des organismes tels que Médiametrie et CSA-Havas Group se basent cependant sur des mesures datant du temps où le poste de radio était le seul moyen d’écoute. Aujourd’hui, les smartphones et les ordinateurs ont complètement changé les habitudes et devraient davantage être considérés comme des sources de contenus radio dans les mesures d’audience.

Le podcast est un phénomène particulièrement représentatif de l’évolution dans les habitudes d’écoute. Il permet de choisir le sujet que l’on souhaite et il est accessible 24 heures sur 24. C’est justement ce qui faisait défaut à la radio traditionnelle : pour écouter un programme, il fallait se brancher au bon moment. Aujourd’hui, les rediffusions disponibles sur internet permettent d’écouter une émission que l’on aurait manquée ou de la réécouter, et ce à tout moment. La radio a donc dû innover pour continuer à séduire le public.

Pour s’adapter à ces nouvelles habitudes d’écoute, des radios françaises se sont concertées et ont décidé de lancer une application mobile gratuite au printemps 2021. Radio France, du groupe M6, de Lagardère News, du groupement Les Indés Radios et du groupe M6 se sont rejoints pour collaborer avec la société européenne Radioplayer pour le lancement de Radioplayer France.

Petit historique de la radio

Le poste radio est un petit concentré de technologie et dont l’apparence est le fruit de nombreuses recherches. Il y a d’abord le télégraphe, inventé par Samuel Morse en 1941, puis la découverte des ondes radio par Heinrich Rudolf Hertz à la fin du 19e siècle. Ensuite l’invention du générateur à haute fréquence et de la bobine Tesla par Nikola Tesla et celle du premier récepteur d’ondes hertziennes et la découverte du fonctionnement de l’antenne par Alexandre Popov ont fini de poser les bases du poste de radio.

C’est l’italien Guglielmo Marconi qui rassemblera toutes ces connaissances pour réussir la première transmission radio en morse sur une longue distance en 1899. La première transmission radio de la voix attendra le Canadien Reginal Fessenden, au début du 20e siècle.

À partir de ce moment-là, la radiodiffusion commence à toucher le plus grand nombre et à s’étendre à travers le monde. Les premières stations radio grand public voient le jour à partir des années 20, et on note l’apparition de la Radio Tour Eiffel en France en 1921. Les premiers postes de radio sont créés et diffusent des programmes adaptés au rythme des ménages. Le public découvre les feuilletons radiophoniques et les émissions de propagande politique dans les années 30.

La technologie de la radio connaît un véritable boom après la Seconde Guerre mondiale. Les transistors sont inventés et permettent d’emporter la radio partout avec soi. Après de nombreuses avancées dans les années 90, les années 2000 voient la numérisation de la radio, le développement des programmes et le foisonnement de chaînes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -