Drôle : tout savoir sur la série française de Netflix centrée sur le stand-up

Films et série TVNetflixDrôle : tout savoir sur la série française de Netflix centrée sur le...

Depuis Seinfeld, le concept du stand-up semble être délaissé en France. L’avènement de « Drôle » fait bien échos. Cette série créée par Fanny Herrero couvre parfaitement bien le monde de stand-up.

Diffusée depuis le 18 mars sur Netflix, elle compte 6 épisodes.

Drôle

Drôle : un scénario de stand-up captivant

Cette série à la particularité de diversifier ses thématiques. Aïssatou est une jeune mère qui a longtemps vécu dans la pauvreté avant de connaitre le succès. Nezir, quant à lui vit avec son père invalide dans une banlieue.

Pour survenir à ses besoins et à ceux de son père, il multiplie les boulots à longueur de la journée. Fils d’un immigré vietnamien, Bling, lui il a connu la gloire dans un premier temps. Mais il a fini par perdre son « mojo ». Ce qui le plonge dans la galère. 

Le destin d’Appoline est tout différent. Elle est née dans une famille riche et a connu une vie aisée. Mais sa passion pour la scène lui a fait oublier ce radieux avenir qui lui était promis à l’école de Louvre. C’est dans ce tableau rempli de joies et de peines que les différents acteurs se sont illustrés sur les planches du Drôle, un comedy club parisien.  

Drôle : une série qui mélange la réalité à la fiction

Selon la créatrice, cette série s’est inspirée de la vie réelle d’aujourd’hui. « C’est très important, cette série raconte le monde contemporain et pour l’y ancrer, il faut des chiffres », résume ainsi Fanny Herrero. Au-delà de la scène, « Drôle » veut exposer les coulisses de la comédie. Cette série veut montrer aux fans tout le travail qui se fait derrière les rires.

Pour produire sur scène, il faut toute une préparation. La pertinence des textes, le peaufinage, des entraînements sont des aspects très importants. « L’intérêt de l’humour, c’est de soulever les couvercles, gratter les plaies, s’amuser à partir de quelque chose de grave, un peu sérieux, un peu gênant, et d’amener de la légèreté et même de la rivalité », explique donc la créatrice de « Drôle ».

Un casting avec de nouveaux visages venant de divers horizons

Le succès de cette série est dû en grande partie au talent des acteurs qui sont pour plupart jeunes. De même, ces personnages viennent de diverses cultures. Younès Boucif qui a incarné Nezir est un rappeur. Quant à Mariama Gueye qui est restée dans la peau d’Aïssatou, elle n’est pas un nouveau visage dans le domaine. Au cinéma, elle est déjà intervenue dans « Selfie » et aussi dans « Gloria » à la télé.

Jean Siuen également est déjà apparu sur les écrans. Il s’est particulièrement illustré dans la série « Un homme d’honneur » produite sur Disney+. Esla Guedj (Apolline) est un produit qui vient directement du théâtre. Elle joue actuellement dans « A l’abordage ! » d’Emmanuelle Bayamack-Tam.

Drole Netflix

Drôle est aussi l’empreinte des professionnels expérimentés

Fanny Herrero s’est entourée d’une équipe très dynamique. En dehors de jeunes talents, elle a aussi sollicité des professionnels de l’humour. On note la présence de Shirley Souagnon. Un visage bien connu pour son apparition dans « On n’demande qu’à en rire ». Fanny Ruwet également est de la partie. Elle est une chroniqueuse belge et humoriste.

Le Suisse Thomas Wiesel a aussi apporté de son expérience au projet. Jason Brokerss (jamel Comedy Club) et Marina Rollman (Chroniqueuse culturelle française) ont apparu dans quelques épisodes de la série. Deux metteurs en scène ont été également invités par la créatrice. Il s’agit des réalisateurs Farid Bentoumi et Bryan Marciano.

Pascal
Grand fan de Netflix, j’écris énormément sur les séries et films de la plateforme, mais pas que ! Je m’intéresse également aux autres plateformes bien connues du grand public. J’essaie de partager avec vous toutes les informations sur les sorties des plateformes de streaming.