Donald Trump, pour une réglementation des résultats Google actualité.

Publié par Jerome le août 30, 2018 | Maj le octobre 19, 2018

Une crise de paranoïa, ou une réelle prise de partie de Google ? Le président américain accuse Google de privilégier les posts actu des opposants politiques au parti conservateur et intente l’application de mesures en opposition aux droits constitutionnels de liberté de presse. Celui-ci protègerait le moteur d’éventuelles injonctions de la part du président investi.

Une interférence impossible

Sachant que les choix éditoriaux d’un moteur de recherche sont assez relativement proche des choix éditoriaux d’une maison de presse traditionnelle, le moteur de recherche devrait bénéficier, à juste titre, de cette « immunité constitutionnelle ». En effet, un algorithme de moteur de recherche SEO, est apparenté à une sorte de « chef éditorial » et fait un travail de sélection respectant une logique de matching avec l’intérêt des lecteurs potentiels et d’audimat. De fait, la liberté d’expression et de presse doit s’appliquer et ainsi protéger le moteur de recherche exploité par de nombreuse agence de presse et agence SEO afin de pousser leur propre édito.

Une éventuelle interférence ou tentative de manipulation de Trump des résultats de recherche des moteurs dont Google, s’apparenterait alors à un viol du premier amendement d’après l’analyse de nombreux juristes spécialisée dans les cas de référencement SEO ou Actu des moteurs de recherche.

Google, un moteur de recherche de Gaucho !

  1. Trump qualifie toute de même les résultats des moteurs de « truqués » et suscite une fois de plus la polémique, en jugeant que Google poussait plus de résultats émanant de médias réputés « démocrates » au détriment de ceux plus conservateurs. Mr president réitère en annoçant que Google, Facebook et Twitter, traitent les conservateurs et républicains injustement”.

Le fait que ces attaques n’aboutiront très certainement qu’à du vent, le plus grave est qu’il participe à l’instauration d’un climat de défiance à l’égard des Web Médias ainsi qu’à la presse traditionnelle. Ce n’est donc qu’une nième tentative de discrédit sur les médias d’investigation actuellement sur son dos, et par opposition au rassemblement de sa classe politique.

Une régulation impossible

En effet, mise à part la dégradation de l’opinion publique, les dires et vouloirs du président américain n’aboutirons à rien. Car outre la protection constitutionnelle dont bénéficie le moteur de recherche, c’est surtout qu’une potentielle règlementation des requêtes naturelles et actu de Google une tache incommensurable et couteuse donc impossible au sein d’un mandat présidentiel. Sans compter que l’algorithme est propriété de Google est serait à priori protégé de toute attaques.

L'actualité des Médias

1 commentaires sur "Donald Trump, pour une réglementation des résultats Google actualité."
  1. Mike

    Une fois de plus Trump ne comprends rien à rien et décide de tout chambouler. Le problème c’est lui, pas Google !

    Reply
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *