Des panneaux solaires qui créent de l’hydrogène et de l’oxygène : le miracle scientifique est déjà réel

Publié par emma le janvier 16, 2019 | Maj le janvier 16, 2019

La planète doit mettre en œuvre le plus rapidement possible les énergies renouvelables qui remplacent les énergies fossiles qui épuisent nos ressources. L’option la plus abordable aujourd’hui est l’énergie solaire, dont la seule exigence est d’avoir installé des panneaux solaires et un système qui transforme cette énergie en électricité. Ces panneaux peuvent être basés sur des cellules photovoltaïques qui transforment l’énergie solaire en énergie thermique ou sur des miroirs pour obtenir de l’énergie thermique.

Les énergies renouvelables

Aujourd’hui, une réalisation sans précédent constitue une percée dans le domaine des énergies renouvelables : les scientifiques ont réussi à produire de l’hydrogène et de l’oxygène à partir de cellules solaires, ce qui pourrait conduire à des panneaux de ce type qui seraient le choix nécessaire pour les voitures à hydrogène.

Créer de l’hydrogène et de l’oxygène à partir de cellules solaires est maintenant possible

Les scientifiques du Berkeley Laboratory ont réussi à créer un appareil qui effectue la photosynthèse artificielle. Le dispositif en question, appelé “cellule photoélectrique et voltaïque hybride (HPEV), convertit la lumière solaire et l’eau en deux types d’énergie : l’hydrogène carburant et l’électricité. Les appareils de photosynthèse artificielle qui existent aujourd’hui ne peuvent utiliser que de faibles pourcentages de la lumière du soleil qui les affecte directement.

Selon Gideon Segev, auteur principal de l’étude : C’est comme toujours conduire une voiture en première vitesse. C’est l’énergie qui peut être récoltée, mais comme le silicium n’agit pas à son point de puissance maximale, la plupart des électrons qui sont dans le silicium n’ont nulle part où aller, donc ils perdent leur énergie avant d’être utilisés pour faire un travail utile.

La clé du HPEV est de laisser sortir ces électrons. Les chercheurs ont ajouté un deuxième contact électrique à l’arrière du composant en silicium de l’appareil, qui divise le courant produit par l’énergie solaire et permet à une partie du courant de diviser l’eau en hydrogène et en oxygène, et à une autre partie d’être captée comme électricité. Alors que les prototypes précédents avaient un taux de réussite de 6,8 %, le nouveau design a un rendement combiné de 20,2 %.

Et pourquoi ne pas stocker cette énergie dans des batteries ?

La chose la plus logique à faire avec ce raisonnement est de stocker cette énergie dans des batteries au lieu de produire de l’hydrogène. Selon l’équipe qui a mis au point l’appareil, les piles à combustible sont chères et elles ne sont pas non plus économiques. La clé de ce problème est l’hydrogène.

Pouvoir produire de l’hydrogène de cette façon ouvrirait la possibilité de créer des panneaux solaires qui produisent de l’hydrogène. Les chercheurs croient que ces progrès peuvent se traduire par des utilisations quotidiennes et que tout ce qui peut servir à la récolte de l’hydrogène est utile. Par ailleurs, rappelons-nous que l’industrie automobile commence à se tourner vers le monde des énergies renouvelables.

Le fait que l’hydrogène puisse être produit industriellement ou du moins grâce à l’énergie solaire serait une solution pour la production de voitures à hydrogène. Elle réduirait ses coûts de production et de marché et ce serait aussi une grande avancée contre la pollution de la planète. L’hydrogène jouera un rôle très important dans la santé à long terme de la planète, mais nous ne pouvons être plus heureux de cette évolution.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *