Début du procès en appel du propriétaire des djihadistes des attentats de Paris

Publié par Jerome le novembre 27, 2018 | Maj le novembre 27, 2018

Après avoir été acquitté en première instance, Jawad Bendaoud retourne devant le tribunal. Cette fois devant la Cour d’appel, accusée d’héberger deux djihadistes accusés d’être responsables des attentats de novembre 2015 à Paris. Jawad Bendaoud s’est présenté à la cour sans discrétion : il portait un sweat-shirt noir avec un gel doré. Il s’est donc présenté librement pour être de nouveau jugé pour avoir accommodé des terroristes.

Jawad Bendaoud de retoru au tribunal

Les événements remontent à novembre 2015, lorsque Bendaoud a prêté son appartement à Abdelhamid Abaaoud, le cerveau des attentats à Paris, et à Chakib Akrouh en Seine-Saint-Denis, au nord de Paris. Les deux hommes, ainsi que le cousin du premier, sont morts lors de l’agression policière contre l’appartement le 18 novembre, après les attaques.

En février 2018, à l’issue d’un procès qui avait suscité beaucoup d’attentes et ramené des souvenirs douloureux pour les victimes, Jamal Bendaoud a été acquitté. Selon la cour, il n’a pas été prouvé qu’il ” avait hébergé les deux terroristes responsables des attentats du 13 novembre, afin de les cacher et d’empêcher leur arrestation.

Un appel a ramené Bendaoud devant le tribunal

Toutefois, le ministère public a fait appel de cette décision. Ce mercredi a commencé ce nouveau procès qui durera jusqu’au 21 décembre.

La salle était pleine, surtout d’avocats, une cinquantaine qui défendent les dizaines de personnes touchées. Les familles ont pu suivre l’audience dans une salle commune. L’un des avocats a dit à la cour que les victimes se sentent ” exclues ” parce qu’elles ne peuvent pas être physiquement dans la salle d’audience.

S’il est à nouveau acquitté, Bendaoud, 32 ans, peut demander à l’État une indemnisation pour les 27 mois de détention provisoire au cours desquels il a été isolé.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *