Début des activités de la deuxième bourse au Mexique

Publié par Jerome le octobre 5, 2018 | Maj le octobre 5, 2018

La Bolsa Institucional de Valores (BIVA), deuxième bourse du pays après des décennies de monopole de la Bolsa Mexicana de Valores (BMV), a commencé ses activités. Le dernier mercredi de juillet 2018, la Bolsa Institucional de Valores (BIVA) est devenue la deuxième entité financière de ce type à opérer au Mexique, dont le marché boursier est d’une grande importance en Amérique latine, un des marchés de référence de la région, avec la Bolsa de Sao Paulo, au Brésil.

Le lancement d’une deuxième bourse au Mexique

BIVA a nécessité un investissement d’un milliard de pesos mexicains pour son démarrage et a été considéré par ses dirigeants comme l’un des échanges technologiques les plus avancés au monde, ce qui ouvre une nouvelle ère dans le secteur boursier mexicain.

Le nouvel acteur de la bourse mexicaine a démarré ses activités grâce à la concession accordée en août dernier à la Central de Corretajes (Cencor) pour organiser et exploiter la nouvelle entité. En août, le ministère mexicain des Finances a accordé à cette société la concession pour l’organisation et l’exploitation de la BIVA.

Cencor est une société mexicaine avec plus de 25 ans d’expérience qui gère un groupe de sociétés dédiées au développement de l’infrastructure des marchés financiers au Mexique, aux Etats-Unis et en Amérique latine et a demandé en octobre 2015 l’autorisation d’exploiter cette bourse.

“Chez BIVA, nous nous engageons à travailler pour accroître la culture financière et contribuer à changer l’image boursière du Mexique. Nous avons tous les outils et l’énergie pour y parvenir, ainsi que la technologie de pointe, l’efficacité, la perturbation, les alliances, le talent et l’innovation”, a déclaré Maria Ariza, directrice générale de BIVA, dans son discours inaugural.

Le début des activités de BIVA représente une nouvelle étape de la concurrence entre les bourses qui, selon les prévisions, encouragera le développement du marché et constituera un nouveau moyen pour les entreprises d’obtenir du financement sur le marché boursier mexicain, ce qui ne pouvait se faire jusqu’à présent qu’avec la BMV, dont les racines remontent au XIXe siècle.

Des pays comme les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie, l’Inde, la Russie et le Japon ont également plus d’une bourse.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *