Dark Waters : un film engagé

Si, en rentrant chez vous, vous retrouvez votre moitié, la tête dans les placards de la cuisine, en train de jeter toutes vos poêles et d’arracher la moquette, ne vous inquiétez pas. C’est l’effet que provoque Dark Waters, le dernier film de Todd Haynes. 

Bouleversant, angoissant, frustrant… Préparez-vous à ressortir de la salle plus impliqué que jamais par une cause que vous ignoriez, il y a encore quelques heures. Si Dark Waters nous atteint autant, c’est avant tout parce qu’il nous parle d’une histoire vraie : celle d’un empoisonnement mondial. 

Un scandale réel passé sous silence 

Dark Waters relate l’histoire de Robert Bilott, un avocat de Cincinnati dont le travail consiste principalement à défendre les gros groupes industriels. Son quotidien au cabinet Taft Stettinius & Hollister se déroule sans encombre jusqu’au jour où Wilbur Tennant, un agriculteur qui voit ses vaches mourir dans des circonstances étranges, décide de faire appel à lui. Wilbur confie ses craintes à Robert, quant à la présence d’une substance nocive dans l’eau. D’abord réticent, Robert se résout finalement à aider la petite communauté lorsqu’il constate, par lui-même, l’état du troupeau. Malformations, agressivité anormale, déformation des organes, dents noircies… Selon Wilbur, le coupable serait le site d’enfouissement de déchets toxiques Dry Run, géré par le géant de l’industrie chimique, et principal employeur de la région : DuPont. 

Le film nous plonge alors au cœur d’une affaire qui se révèle de plus en plus sombre et complexe. Obstruction, manipulation, mensonges… Plus Robert Bilott avance dans ses recherches, plus le scandale s’annonce considérable. La dangerosité du PFOA ne fait aucun doute. Pourtant l’agent toxique, passé sous les radars de l’Agence de Protection Environnementale, est déjà présent dans la majorité des foyers américains sous le nom de  Téflon. Cet antiadhésif est encore utilisé aujourd’hui pour fabriquer des ustensiles de cuisine : notamment des poêles et des casseroles. Une chose est sûre : DuPont, qui commercialise le produit, était au courant de sa nocivité. L’entreprise protège de lourds secrets : ils sont coupables de tests sur leurs employés qui ont provoqué des malformations, des cancers, et d’autres pathologies graves.

Le travail d’équipe : au nom de la vérité

À travers Dark Waters, Todd Haynes, passionné par le cinéma de dénonciation, souhaite alerter les spectateurs quant à la dangerosité des produits tel que le Téflon. Mais la crise n’est pas seulement à échelle humaine, elle est aussi environnementale. C’est ce qui explique l’investissement de Mark Ruffalo dans le projet. L’acteur, engagé au quotidien, peut parfois se montrer encore plus agressif que son fameux personnage de Hulk, lorsqu’il s’agit de protéger la planète. Il a d’ailleurs créé deux associations : « Water Défense », qui milite pour la propreté de l’eau et « The Solutions Project », pour accompagner la transition vers une énergie verte. 

Ceux qui ont été directement touchés par la pollution au PFOA affichent aussi leur soutien pour le film, en faisant des apparitions à l’écran. Rob Bilott et sa femme sont ironiquement présents dans un gala en l’honneur des industries chimiques. Darlene et Joe Kiger, deux membres de la communauté rurale, qui ont aidé Robert dans ses recherches, peuvent être aperçus lors d’une scène à l’église. On retrouve également Jim Tennant (le frère de Wilbur) attablé au restaurant. L’un des caméos, le plus poignant, est celui de William « Bucky » Bailey, qui joue son propre rôle. Sa mère, employée à l’usine de DuPont, a été exposée aux PFOA, Bucky est donc né avec de sévères malformations au visage. 

Le sujet est passionnant, les personnages sont émouvants, et l’intrigue est captivante. Mark Ruffalo retire son costume d’Avengers, et enfile avec brio celui de cet avocat résigné à dévoiler la vérité. Avec Dark Waters, Todd Haynes réussit son pari et engage tous les spectateurs à sa cause, pour leur propre santé et celle de la planète.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici