La Corée du Nord condamnée à payer 500 millions aux parents du jeune Otto Warmbier pour torture

Publié par Jerome le décembre 25, 2018 | Maj le décembre 25, 2018

Un juge fédéral américain a ordonné au gouvernement nord-coréen de verser plus de 500 millions de dollars aux parents d’Otto Warmbier en compensation des tortures qu’il a subies pendant les 17 mois de son emprisonnement par Pyongyang et pour sa mort.

Comment la Corée du Nord peut payer cela ?

Les parents de Warmbier, Fred et Cindy, ont poursuivi la Corée du Nord en avril pour la mort de leur fils. Le jeune homme de 22 ans a été arrêté en 2016 pour avoir volé du matériel publicitaire dans l’hôtel où il séjournait. Il a été libéré grâce aux efforts diplomatiques des États-Unis, mais avec de graves lésions cérébrales. Il est mort une semaine après son retour.

Le juge fédéral Beryl A. Howell a considéré que les Warmbiers “ont vécu à la première personne la brutalité de la Corée du Nord”, qui a utilisé son fils “comme un pion dans le jeu global de cet Etat totalitaire contre les Etats-Unis.

Howell a estimé que les Warmbiers ont fourni “de nombreuses preuves” des dommages qu’ils prétendent avoir subis dans leur procès en raison de la “prise d’otages” de leur fils, de la “torture” et des “exécutions extrajudiciaires”.

C’est pourquoi il leur donne une somme de plus de 500 millions de dollars, dont 6 millions de dollars pour la perte de revenus, c’est-à-dire pour les revenus que le jeune homme aurait gagnés au cours de sa vie, à en juger par son talent exceptionnel, a soutenu Howell.

“Légalement et moralement responsable.”

Les parents de Warmbier ont publié une déclaration dans laquelle ils remerciaient le juge d’avoir démontré que “le régime de Kim (Jong Un) est légalement et moralement responsable de la mort d’Otto. Cet échec est ” un pas important sur notre chemin “, ont-ils souligné.

La Corée du Nord a nié à plusieurs reprises que Warmbier ait été torturé, mais a préféré ne pas répondre à cette demande. La compensation pourrait être payée à partir de fonds nord-coréens bloqués aux États-Unis, selon le département du Trésor, cité par CNN.

Quelques heures avant la décision, le président américain Donald Trump a indiqué qu’il espérait avoir une nouvelle rencontre avec le dirigeant nord-coréen. “Des progrès ont été réalisés. J’attends mon prochain sommet avec Kim “, a-t-il écrit sur Twitter.

Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *