Le secteur de l’immobilier tel qu’on le connaît a toujours été un secteur rentable lorsqu’on pose les bons gestes et qu’on sait où mettre les pieds. S’il est vrai qu’il s’agit d’un investissement sûr, il est aussi important de se demander comment le rentabiliser. Dans cet article, nous allons parcourir les différents moyens de rentabilité d’un achat immobilier. Suivez-nous si justement cela fait objet de questionnement pour vous

Pourquoi rentabiliser un achat immobilier ?

Rentabiliser son achat immobilier n’est pas une chose que l’on improvise. C’est plutôt l’une des choses qui font qu’on pencherait pour un bien plutôt qu’un autre. C’est donc un paramètre qu’il faut prendre en compte avant d’acheter son bien immobilier. Malheureusement cette anticipation ne peut se faire avec précision. Toutefois, en tenant compte d’un certain nombre de déterminants, on peut parvenir à une estimation. Sachant qu’un bien immobilier ne serait rentable pour une revente qu’après un certain délai de possession (délai qui s’élève en années) , les options qui s’offrent à vous pour une rentabilité sont :

Le louer

Mettre votre bien en location, c’est vous assurez un revenu locatif qui est le loyer net de charge que vous verse le locataire. C’est la solution la plus courante car elle assure des rentrées de fond. En fonction de la position géographique de votre bien, des atouts(transports, commerces) qu’il présente et de ses points négatifs, son prix vous rapportera plus ou moins ce qu’il vaut. La location peut se faire à différentes fins :

  • Colocation : qui permet non seulement d’avoir de la compagnie mais d’arrondir ses mensualités.
  • Pour un tournage ou des séances photos, ce qui rapporte tout de même beaucoup en fonction de la décoration intérieure et des atouts de ce dernier
  • Pour un usage mensuel ou hebdomadaire, pratique lorsque vous avez l’habitude

de vous déplacer

  • Pour une pub dans le cas où votre jardin donne sur le trafic et que vous pouvez en profiter pour vous faire quelques sous.

La plus-value immobilière lors de l’achat

Ce second point se matérialise lors de la revente de votre bien. Et comme nous l’avons dit plus haut, il serait difficile d’estimer la valeur d’un bien alors qu’il faut attendre en générale un bon nombre d’années (au moins 15 à 20 ans) pour le revendre afin de bénéficier d’une diminution conséquente des impôts et autres frais. Certains scénarios permettent quand même de se projeter tant bien que mal en fonction des hausses ou baisses des prix dans le secteur. Il s’agit de :

  • Prix d’achat de l’immobilier et frais d’acquisition(les différentes dépenses effectuées pour acquérir le bien)
  • Taxe foncière et autre impôts sur revenu à payer par le propriétaire sur les revenus fonciers net imposables
  • Travaux d’entretien du bien(qui regroupent tous les travaux que vous aurez à entreprendre pour la valorisation du bien)

La defiscalisation dans l’immobilier

En faisant appel aux différentes lois et ayant conservé son bien immobilier pendant une douzaine d’années, il est possible de réduire ses impôts. Entre temps le type de prêt( ainsi que le montant de ce dernier) et les taux d’intérêts étant très important pour cette dernière.

Fait la différence entre rentabilité brute et celle nette des charges

Cette étape inclut tellement de calcul qu’au final on finit très bien par s’embrouiller soi même, mais pour de la défiscalisation immobilière vous pouvez directement faire appel à des sociétés. Mais ce qu’il est nécessaire de retenir est que la rentabilité brute se calcule en faisant la division entre le montant annuel du logement et son prix d’acquisition le tout multiplier par 100. Celle des charges se calcule de la même façon sauf qu’ici elle inclut le retranchement des taxes foncières et d’autre frais. Il est également possible de faire des simulations en ligne pour ceux qui ne s’en sortent pas avec les calculettes.

En somme, rentabiliser son achat immobilier revient à comparer les dépenses et les recettes. Dépenses en matière de prix d’achat, payement des agents, frais d’acte notarié, d’agence bancaire et tous les frais qui entre dans l’achat d’un bien immobilier et les recettes en matière de loyer net de  charge et plus-value. Ces prix variant au fil des années, rentabiliser son achat immobilier serait un peu comme devenir un entrepreneur et accepté aléa et vision comme source de rendement à long terme.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici