Comment payer moins d’impôts en 2019 ?

Publié par Jerome le mars 20, 2019 | Maj le mars 31, 2019

Au regard des textes en vigueur, il est reconnu de façon unanime que l’année fiscale 2019 sera difficile à gérer pour les contribuables. Ceci parce que le prélèvement à la source est d’actualité en France. Naturellement cela remet en cause la problématique des réductions d’impôts. Néanmoins il existe des astuces pour payer moins que ce qu’il en faut.

Quelques réductions probables pour 2019

Les familles qui ont un plus de 2.000 € à payer annuellement sont parfois contraintes de chercher les astuces afin de réduire leurs charges fiscales mêmes si d’autres subissent sans pouvoir y trouver une solution. Dans le cas d’espèce il faut faire le point de vos besoins et d’établir les objectifs réels. Cela vous permettra de trouver les méthodes qui doivent concourir à harmoniser vos charges et votre quotidien.

Par exemple, le FIP Outre-mer est perçu comme une nouvelle formule vous permettant d’avoir 38 % de réduction. Le but est d’investir dans les sociétés en l’occurrence les petites et moyennes entreprises qui exercent dans les DOM-TOM. Cette pratique vous aidera à engranger environs 9.000 euros par an.

Par ailleurs, l’avantage de la loi Girardin est qu’elle est en accord avec les habitats sociaux et vous pouvez aller à 60.000 euros si l’investissement est fait dans les DOM. De même, la loi Pinel qui aujourd’hui a eu une rallonge de 4 ans vous permet d’avoir 21 % sur une période de 12 ans. Grâce à cette loi, vous êtes certain de faire des économies et vous avez des revenus réguliers.

Les prélèvements à la source

Depuis le 1er Janvier 2019, le prélèvement à la source est d’actualité. Cela suppose que vous serez contraint de payer l’impôt de l’année en exercice tous les ans. Si en 2018 vous avez soldé l’impôt de 2017, ce ne sera donc plus pareil cette année. Notez que les réductions acquises précédemment seront toujours d’actualité. Ces réductions seront reversées suivant la même procédure par l’administration fiscale à la différence que le mode de collecte diffère. Néanmoins, la mise en place du nouveau système ne vous met pas pour autant à l’abri des déconvenues fiscales. Vous devez donc être assez vigilant cette année car la mutation n’est pas très appréciée pour ce qui est du prélèvement à la source. En cas de doute, vous devez recourir à l’administration fiscale pour être bien situé sur votre dossier.

L’offre avantageuse pour les familles à revenus faibles

Si vous n’étiez pas éligible à l’imposition en 2017 et 2018, l’Etat central a conçu un régime spécifique pour vous. L’admission à ce régime particulier est liée à l’observance de deux critères élémentaires à savoir :

  • N’avoir pas été dans une situation imposable depuis deux années consécutives
  • Avoir un revenu fiscal en dessous de 25.000 euros par part.

L’Etat a même prévu cette année un acompte au bénéfice des services à domicile et la garde d’enfant. Comparativement à l’année 2018, l’imposition sera de 30 %. Au moment où vous remplirez votre déclaration au printemps de l’année, la différence vous sera versée en Août de cette même année.

De façon précise, vous pouvez donc effectuer des économies cette année à travers les astuces suivantes :

  • Investir une partie de vos revenus dans les PME. Cette somme versée bénéficiera d’une déduction d’impôts de 18 %
  • Investir dans l’immobilier simple car la défiscalisation immobilière vous offrira des facilités.
  • Choisir d’investir dans l’immobilier meublé
  • Faire des dons afin de bénéficier de la réduction d’impôts
  • Optez pour un plan d’épargne qui sera déductible d’impôts
  • Le contrat Madelin et le Régime Prefon grâce auxquels les cotisations versées sont déductibles d’impôts dès lors qu’elle ne dépasse pas les 10 %
  • Les pensions alimentaires et les dépenses sur vos enfants mineurs sont aussi des moyens de payer moins d’impôts

En somme, notez qu’il est possible de payer peu d’impôts sans user de moyens frauduleux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *