Comment négocier un achat immobilier ?

Publié par Jerome le avril 9, 2019 | Maj le avril 9, 2019

S’il est vrai que trouver le bien immobilier de son choix est une étape critique, négocier son prix n’en demeure pas moins une partie de plaisir. Le marché tendu de l’immobilier ne présente pas toujours les mêmes situations. Les offres d’achats se multiplient sans cesse et pour arriver à trouver la meilleure, il faut passer par des négociations. À travers cet article, nous nous engageons à vous prodiguer quelques conseils afin de vous aider à mieux négocier vos achats.

Négocier un achat immobilier implique certaines démarches. Quelques fondamentales sont :

Ayez une idée approfondie du bien immobilier

Ne prenez jamais le risque de négocier un immobilier sans vraiment le connaître. Il est important de collecter un certains nombre d’informations non seulement auprès de l’agent immobilier mais du voisinage et de la copropriété. Ainsi donc vous aurez un œil avisé si vous savez à peu près :

  • Depuis quand il est mis en vente

En fonction du temps que le bien fait sur le marché le vendeur peut être plus ou pas concessionnaire. Si ce temps est de quelques jours, ce denier peut préférer se laisser le temps pour d’autres offres. Par contre si cela fait des semaines et des mois, le vendeur sera plus flexible pendant les négociations. De quoi vous permettre de faire une offre en dessous du prix.

  • Les points faibles du bien

Il s’agira de relever les défauts de l’appartement et analyser la résidence dans son ensemble. La présence ou non d’un ascenseur, d’un agent de sécurité, la copropriété, de nuisances sonores, sa localisation, les impôts locaux etc. N’attendez pas du vendeur qu’il vous livre tous ces défauts. Il vous revient de les mentionner et de chercher à en avoir le cœur net.

  • Les travaux que vous aurez à entreprendre

Même si rien ne presse dans les travaux que vous aurez à faire lorsqu’il s’agit d’une maison individuelle, vous devez quand même tenir compte de ceux-ci pour négocier et amener le vendeur dans le même sens que vous. Déjà qu’il à le devoir de vous apporter toutes les informations  sur l’état des lieux : l’étiquette énergétique, l’amiante, le plomb, sachez tenir compte des travaux et si possible faites une contre visite avec un professionnel afin de faire une bonne évaluation des travaux et une bonne négociation.

Devenez un as du système

Quoi de mieux que de comparer ! Cherchez à avoir une idée des prix du m2  dans un secteur et comparer les en fonction des quartiers, villes ou adresses. N’oubliez pas qu’un bien situé dans une zone animée, ou sans commerce et loin des transports réduit le nombre de potentiel demandeur. Jouez donc sur chacun de ces paramètres dans le calme et la patience. Souvenez vous que toute économie en matière d’immobilier est significative et donc que chaque détail compte dans la négociation de ceux-ci.

Anticiper le financement du bien immobilier

En se mettant un peu à la place du vendeur, il est plus facile de comprendre pourquoi anticiper son financement est important. Il est nécessaire que ce dernier ai confiance en vous pour vous proposez une meilleure. Votre capacité d’emprunt et les mensualités que vous devrez rembourser sont donc à prévoir.

Cerner votre vendeur pour faire une bonne offre immobilière

Sachez écouter les envies de votre vendeur, de cela dépend le poids de vos négociations. Un vendeur peu pressé de liquider un bien ne sera pas aussi ouvert que celui qui a besoin des fonds de cette transaction. Préférez donc les échanges en tête à tête et n’hésitez pas à avancer les aspects humains ainsi qu’à vous projeter dans le bien que celui propose. Cela pourrait jouer sur sa sensibilité. En général, ils sont tous d’une manière ou d’une autre attachés à ce qu’ils vendent.

En matière d’immobilier, même si le coût est un élément clé, il ne reste pas pour autant le seul paramètres dont il faut tenir compte. Le moment de négocier est tel que chacun veut trouver la solution qui lui sera plus avantageuse. Préparer donc la réussite de cette négociation en anticipant vos finances, en tenant compte et de l’aspect humain et de celui immobilier, en déterminants les points faibles du bien et en cernant les attentes de votre vendeur.

Noter cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *