Pour tous français, l’accès à une propriété immobilière demeure un vœu cher. Néanmoins, au regard des dépenses que cela engendre, beaucoup hésite à se lancer dans cette aventure. Aujourd’hui, grâce aux conditions offertes par les institutions financières de la place, cela devient moins pénible. Mais il y a une question légitime que vous vous posez. Comment s’y prendre ?

Investir pour quel bien immobilier ?

Dès lors que vous avez un projet ou l’envie d’acquérir une propriété, il est important d’identifier celui-ci. Il doit donc répondre à vos exigences et surtout à votre portée au regard des probables dépenses qui s’y grefferont. En termes de budget, notez qu’il y aura : les assurances, les impôts, les charges et les frais de notaire. Vous convenez alors qu’il est primordial de connaître ces coûts afin de se faire une idée globale de l’investissement. S’il s’agit d’un locatif (découvrez la défiscalisation ses revenues locatif), les mensualités que vous percevrez chez les locataires serviront à solder mensuellement le crédit consenti auprès des banques.

Celles-ci ont ainsi l’assurance qu’elles entreraient dans leurs droits. Les montants que vous percevez chez les locataires doivent donc être proportionnels aux mensualités calculées par le chargé de prêt. Ensemble avec votre chargé de prêt, vous auriez à élaborer le point financier qui se nécessaire à l’aboutissement du projet. Outre l’apport qui n’est pas à négliger, il y a d’autres facteurs qui donneront plus de valeur à votre propriété. De quoi assurer de bonnes entrées.

Afin d’assurer un meilleur retour sur investissement, il faut que le bien soit situé dans une zone touristique ; ce qui donnera un intérêt évident. Pour le choix du bien immobilier, il convient de préférer les locaux n’ayant pas pratiquement pas de grands travaux à exécuter. Vos finances gagneraient énormément. Vous devez également tenir compte de la rentabilité des dépenses. Elle pourrait s’accroître en fonction de la localisation de l’immeuble. De même, vous devez privilégier les zones à fort intérêt. En effet, plus, la demande est forte, plus vite vous trouverez un preneur pour louer.

Ajustez vos envies avec votre situation personnelle

N’oubliez pas qu’il vous faut un financement afin de concrétiser vos rêves. Il vous faudra alors identifier un bien qui ne vous demandera pas un gros investissement. Votre projet de prêt doit être compatible à vos moyens. Votre banque pourra vous appuyer pour l’achat d’une propriété de haute gamme par exemple dans le sud de la France si elle convaincue de vos entrées régulières. Dans cette zone, les locaux sont très prisés en été.

L’apport n’étant pas nécessaire, vous devez modérer votre crédit immobilier afin d’avoir un taux préférentiel. Vous diminuerez ainsi la dépense pour avoir le budget conséquent pour réaliser votre projet. Les taux effectués diffèrent d’une banque à une autre et aussi en raison de la durée que prendra le prêt.

Généralement, il est calculé un taux de :

  • Entre 0,75 et 1,96 % pour une période de 10 ans
  • Entre 1,20 et 2,55 % pour 20 ans
  • Entre 2,15 et 3,35 % sur 30 ans.

Soyez ingénieux en demandant et en consultant plusieurs institutions de crédit afin d’avoir plusieurs offres de prêt. Cela vous permettra de choisir la plus rentable et compatible à vos réalités. Idéalement il serait bien d’opter pour une durée d’emprunt moins longue afin d’obtenir un taux de remboursement adéquat. Par exemple, il serait difficile d’obtenir un grand appui qui sera étalé sur moins de 10 ans. Ce type d’emprunt ne peut qu’être possible pour un français une finance au-dessus de la moyenne. Très souvent, les banques font des prêts aux demandeurs sur une période allant au-delà des 10 ans.

L’investissement dans un bien immobilier est certes rentable mais il faudra tenir compte de ses réalités et d’analyser tous les contours.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici