Comment faire garder son enfant pendant le coronavirus ?

Santé Coronavirus Comment faire garder son enfant pendant le coronavirus ?

Afin d’endiguer l’épidémie du Covid-19, des mesures de confinement ont été prises par le gouvernement. Durant cette période, plusieurs parents devront faire face à la question de la garde de leurs enfants. Êtes-vous dans la même situation ? Voici quelques solutions qui devraient vous aider durant ces circonstances particulières.

Par qui faire garder son enfant pendant le coronavirus ?

Depuis le lundi 16 mars 2020, est entrée en application la décision de confinement systématique et généralisée prise par le gouvernement français afin de limiter la propagation du Covid-19.

La conséquence directe de cette décision fut la fermeture des établissements éducatifs, des entreprises et de toutes les institutions non prioritaires se trouvant sur le territoire. Faire garder son enfant pendant le coronavirus est donc devenu un défi auquel les parents doivent désormais faire face. Lequel défi est plus encore grand pour ceux qui travaillent en télétravail ou en présentiel en raison de l’importance de leur activité. Ils doivent réfléchir à la manière d’occuper leurs enfants pendant le confinement résultant du coronavirus.

Se renseigner dans l’école de son enfant

Dans le souci d’aider les parents à faire face aux défis imposés par le Coronavirus, il a été décidé d’un service d’accueil minimum établi au niveau des écoles et collèges. Cependant, les enfants accueillis sont ceux des personnels soignants et médico-sociaux indispensables à la gestion de la crise sanitaire. En sus, les établissements maintenus ouverts sont ceux localisés à proximité des hôpitaux.

En ce qui concerne le nombre d’enfants admis, il n’excède pas dix enfants ou adolescents par groupe. Ceci afin de maintenir une distance de sécurité et de limiter les contaminations.

Pour les enfants de moins de 3 ans, les crèches, garderies rattachées aux établissements sanitaires ainsi que les micro-crèches restent ouvertes, sous réserve de la limite de 10 enfants.

Trouver une baby-sitter

Cette option est de loin la plus simple, mais aussi la plus rassurante, dans la mesure où l’enfant reste à domicile, sans interaction avec d’autres personnes, si ce n’est la garde. Pour trouver une baby-sitter en ces temps où le coronavirus sévit, l’idéal est de recourir aux plateformes en ligne proposant des solutions de service à la personne.

D’ailleurs, par solidarité aux milliers de parents en difficulté, certains sites offrent la gratuité de leurs services de mise en relation entre particuliers pour la garde d’enfants. Les parents peuvent donc bénéficier de ces avantages pour entrer en contact avec des particuliers offrant des services de baby-sitting.

À défaut de recruter des gardes sur une plateforme, les parents d’enfants de moins de 3 ans peuvent recourir à des assistantes maternelles à domicile. Celles-ci sont autorisées à recueillir un maximum de 6 enfants afin de pouvoir s’occuper des leurs.

Trouver une baby-sitter

Compter sur les grands frères et sœurs

Eh oui ! Cette option est également possible pour les familles ayant des enfants en âge de prendre soin de leurs jeunes frères et sœurs. Alors, si vous êtes l’heureux parent d’un adolescent suffisamment responsable, n’hésitez pas à lui confier les plus jeunes. Cependant, cela ne peut se faire sans un minimum contrôle.

Le grand frère ou la grande sœur n’ayant pas l’expérience de la garde d’enfant, il devra être orienté sur des aspects essentiels, notamment l’administration des repas aux frères peu autonomes, mais aussi la gestion des études à distance.

Éviter de confier les enfants aux personnes âgées

Bon nombre de parents seraient bien tentés de se rabattre sur la solution de proximité que sont les grands-parents. Malheureusement, à l’heure du coronavirus, cette solution est loin d’être la plus raisonnable. D’abord, les personnes âgées sont les plus vulnérables au coronavirus. Leur confier vos enfants reviendrait à exposer ces derniers. À cela, s’ajoute le fait que les personnes âgées doivent elles-mêmes, faire l’objet d’une assistance.

À défaut de trouver une aide étrangère ou d’avoir des enfants plus âgés à qui confier les plus jeunes, les parents peuvent bénéficier d’un arrêt de travail. Pour cela, ils doivent avoir un enfant de moins de 16 ou 18 ans (cas de l’enfant handicapé), fréquentant un établissement fermé dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

La déclaration d’arrêt de travail se fait par l’employeur sur la plateforme ameli.fr. Cet arrêt est autorisé sur une période allant de 1 à 14 jours, et peut être fractionné suivant les besoins des parents. Il ne peut cependant être octroyé aux deux parents simultanément.

L’arrêt de travail est traité comme un arrêt maladie et donne lieu à l’octroi exceptionnel d’indemnités journalières par l’Assurance maladie. Les indemnités ne sont pas octroyées systématiquement, mais après vérification par les caisses sociales des éléments transmis par les employeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici