Comment facturer ses clients à l’étranger ?

BusinessComment facturer ses clients à l'étranger ?

Pour un freelance ou une entreprise qui travaille avec des clients à l’étranger, l’une des plus importantes préoccupations est de trouver le meilleur moyen pour le règlement de leurs factures. Avec les clients locaux le problème ne se pose pas, mais lorsque les clients se trouvent dans un pays étranger, pire encore qui utilise une monnaie différente de la vôtre, il faudra trouver la bonne stratégie pour ne pas avoir à payer le prix fort. Autrement, les frais de transfert risquent de réduire considérablement le montant que vous aurez à récupérer pour le règlement de votre prestation.

Comment se faire payer en freelance ?

Aujourd’hui, grâce à internet, il est possible de travailler pour des clients un peu partout dans le monde. C’est une option qui permet à de nombreux professionnels, d’accroitre leur clientèle et leur chiffre d’affaires par la même occasion. Alors que vous soyez avocat spécialisé en conseil, rédacteur web, développeur web ou professionnel d’un autre domaine, sachez que vous avez la possibilité grâce à internet de travailler avec des clients aux quatre coins du monde.

C’est d’ailleurs l’un des principaux avantages dont on peut profiter en choisissant de digitaliser son entreprise. Toutefois, avant de vous lancer dans ce projet, vous devez d’abord prendre quelques précautions, notamment par rapport au moyen de paiement à choisir. À ce propos, vous devez savoir que vous aurez la possibilité de proposer plusieurs modes de paiement à vos clients à l’étranger.

Désormais, les solutions de paiement comme les chèques sont devenues bien obsolètes, car elles sont contraignantes avec de longues procédures. En plus, avec un chèque, vous n’aurez pas la garantie que le client a bien effectué l’envoi au moment indiqué, ce qui peut causer un grand stress. Pour éviter tous ces désagréments, voici les solutions qu’on choisit aujourd’hui pour se faire payer en tant que freelance :

  • La carte bancaire : avec sa carte, le client paie votre prestation sur votre site, à condition que vous mettiez à sa disposition une plateforme de paiement sécurisée.
  • Le virement bancaire : ici, le client effectue simplement un virement du montant dû, depuis son compte bancaire, à destination de votre compte.

Ces deux solutions sont assez rapides et peu coûteuses, aussi bien pour le client que pour le professionnel. Nous vous conseillons donc, pour limiter autant que possible les frais sur tous vos transferts à l’étranger, de choisir l’une de ces options. Si elles ne sont pas envisageables, vous pourrez opter pour d’autres solutions comme :

  • Le transfert d’argent via les organismes internationaux comme western union
  • Le transfert PayPal, une solution instantanée qui permet de voir aussitôt son solde, mais malheureusement, les frais peuvent être vraiment élevés par moment, surtout sur les montants importants.

Pour finir, il est aussi possible pour le freelance d’opter pour la solution du tiers de confiance. Elle permet de mettre en confiance, aussi bien le freelance que le client. Le principe consiste à faire payer aux clients, le montant de la prestation, mais en l’envoyant sur le compte du tiers de confiance. Ainsi, une fois le montant transféré, le freelance peut effectuer la prestation en toute sécurité.

Il reçoit son paiement à la livraison du produit ou après la réalisation du service, sans retard et sans risque d’impayé. En cas de non-respect des termes du contrat ou du délai de livraison, le client peut récupérer son paiement sans difficulté.

Comment se faire payer en freelance ?
Source : shutterstock.com

Comment facturer à l’étranger ?

Pour facturer des prestations pour clients à l’étranger, la procédure change légèrement. En effet, vous aurez à prendre en compte le taux de change en vigueur, lorsque la monnaie du client est différente de la vôtre. Le taux à appliquer en euros doit être mentionné sur la facture. Il faudra aussi faire attention à choisir le taux valable au moment de la création de la dite facture.

Pour être sûr de trouver le bon taux, vous pouvez visiter le site officiel de la douane. Ensuite, au niveau de votre comptabilité, vous aurez à intégrer la facture en euros, avec le montant effectivement reçu sur votre compte. Autrement, vous risquez d’avoir des différences entre les montants reçus et les montants déclarés.

Facturer à l’étranger : partout pareil ?

La facturation à l’étranger n’est pas aussi contraignante et coûteuse dans tous les pays. En effet, tout dépend en réalité de la monnaie utilisée dans le pays d’où l’argent est envoyé. Ainsi, pour des clients qui utilisent la même monnaie que vous, le transfert ne devrait pas vous coûter trop cher.

Étant donné qu’il n’y a pas de taux de change à considérer, tout ce que vous aurez à supporter, ce sont les frais d’envoi. Cela signifie que dans le cas des clients situés dans l’Union Européenne, le mode de facturation à l’étranger sera différent de celui pour les clients hors Union Européenne.

À ce niveau, il faut savoir qu’il est important de s’entendre dès le début sur le mode facturation à adopter avec chaque client, pour éviter tout problème au moment du règlement. C’est aussi la meilleure solution pour entretenir de bons rapports avec ses clients à l’étranger et éviter de se sentir lésés par la défalcation des frais de transfert.

Facturer à l'étranger : partout pareil ?
Source : shutterstock.com

Pour facturer ses clients à l’étranger lorsqu’on travaille en freelance, il faut prendre toutes les dispositions nécessaires afin d’éviter les frais de transfert d’argent exorbitants. De cette manière, vous aurez la garantie de recevoir le montant dû pour votre prestation, sans avoir à assumer de grosses pertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici