Comment défiscaliser ses revenus locatifs ?

Publié par Jerome le mars 20, 2019 | Maj le mars 31, 2019

Parfois, certains propriétaires bailleurs pensent que les charges fiscales imposables sur leurs revenus locatifs sont trop lourdes. Ils cherchent donc à défiscaliser leurs revenus locatifs afin de jouir un tant soit peu de leur investissement. Le présent article vous expliquera comment les propriétaires bailleurs peuvent appliquer des solutions très simples et efficaces pour défiscaliser leurs revenus locatifs.

Quelles sont les méthodes simples et efficaces pour défiscaliser ses revenus locatifs ?

Comme il vous a été annoncé tout au début de cet article, il existe plusieurs solutions pour défiscaliser ses revenus locatifs. Ces solutions sont au nombre de 4. Les déficits fonciers, la location à des personnes à faibles revenus, l’investissement dans l’immobilier neuf et la location meublée.

Les déficits fonciers.

Si vous voulez défiscaliser vos revenus locatifs par ce moyen, il vous suffira de soustraire de vos revenus locatifs bruts, les frais engendrés par les travaux de réaménagement dans votre bien immobilier, les frais de prestation de l’agence immobilière et autres dépenses imputables aux revenus locatifs. Une fois toutes ces dépenses retirées du revenu locatif brut, le propriétaire bailleur déclare à l’administration des impôts, le reste du revenu locatif qui sera donc imposable. Pour mieux illustrer cette solution, considérons que les revenus locatifs d’un propriétaire bailleur est de 25000 euros par mois. Ce dernier peut effectuer des travaux dans son bien immobilier à hauteur de 13000 euros. Il déclarera donc les 12000 euros restant de son revenu locatif sur lequel ses impôts lui seront calculés. Vous comprenez donc la taxe imposable à un revenu de 12000 euros sera forcément moins que celle qui sera imposée à un revenu de 25000 euros déclaré.

La location du bien immobilier à des personnes à faible revenu mensuel.

En louant son bien immobilier à des personnes à faibles revenus mensuels, le propriétaire bailleur bénéficie des avantages de la loi COSSE. L’un de ces avantages est la réduction fiscale de 15 à 85% sur ses revenus locatifs. Tout propriétaire bailleur qui envisage défiscaliser davantage ses revenus locatifs peut associer à cette solution la première énumérée. En effet si un au même moment que le propriétaire bailleur loue son bien immobilier à une personne à faibles revenus, effectue en des travaux de réaménagement dans ce bien, il bénéficiera donc d’une double défiscalisation sur son revenu locatif.

L’investissement dans l’immobilier neuf pour éviter l’imposition sur le revenu locatif.

Cette solution est soutenue par la loi Pinel. En effet, selon la loi Pinel, la défiscalisation prend en compte l’acquisition d’une infrastructure immobilière neuve de type A, A bis, B1 ou B2 dans une zone à forte demande locative. Le prix d’achat de l’infrastructure immobilière ne dépassant pas 5000 euros par m², et l’acheteur ou le futur propriétaire bailleur doit s’engager à mettre en location l’infrastructure acquise pour une durée de 6ans, de 9ans ou de 12ans. La réduction fiscale se calcule sur la base d’un prix d’achat maximum de 300000 euros. Pour un bail d’une durée minimale de 6ans, la réduction fiscale est de 12%, 18% pour un bail de 9ans et 21% si la durée du bail est de 12ans.

La location d’un immobilier meublé.

Cette solution est considérée comme la meilleure pour tout propriétaire bailleur qui souhaite avoir un amortissement fiscal sur ses revenus locatifs. En mettant en location un bien immobilier déjà meublé, le propriétaire bénéficie d’une imposition très allégée sur ses revenus fonciers. Car les revenus issus d’une location meublée ne subissent pas l’imposition au même titre que les autres revenus locatifs. Mais les revenus tirés de la location meublée sont imposable comme faisant partie des bénéfices industriels commerciaux. Mais le bien immobilier meublé mis en bail doit respecter la règlementation prescrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *