Comment aménager un studio de musique chez soi ?

MaisonComment aménager un studio de musique chez soi ?

Avec un studio à domicile, les amateurs et les professionnels peuvent s’adonner à leur passion sans se déplacer. Cette solution permet aussi de réduire les coûts des répétitions et des enregistrements sur le long terme. De plus, vous pourrez organiser les séances à votre rythme, sans avoir à suivre les horaires des studios classiques. Vous devrez toutefois prendre des mesures pour limiter les nuisances sonores. 

Aménager un studio de musique chez soi : comment faire ?

Il faudra prévoir quelques travaux et divers équipements pour aménager un studio de musique chez soi. La réussite de l’opération repose avant tout sur l’isolation phonique de la pièce. Vous avez donc besoin de vous focaliser sur cet objectif dès la phase de préparation. Concrètement, vous devez, dans un premier temps, réfléchir aux matériels et aux modifications nécessaires à la réalisation de votre projet. 

Désormais, vous avez facilement accès aux isolants phoniques comme les panneaux acoustiques, les moquettes de studio, les plafonniers acoustiques, etc. Ces solutions sont incontournables pour installer une salle de musique dans votre domicile. En effet, votre logement n’est pas prévu pour un tel usage au départ. Ainsi, le bâtiment n’est pas assez équipé pour éviter les perturbations et les représailles du voisinage. 

Aménager un studio de musique chez soi : comment faire ?
Source : shutterstock.com

Outre l’insonorisation, vous devez également penser au matériel musical requis pour les répétitions et éventuellement les enregistrements. Il est notamment nécessaire de recenser les équipements déjà disponibles pour identifier le reste à acquérir. La liste dépendra foncièrement de votre projet musical. Une batterie pourrait, par exemple, être superflue dans un studio dédié à la musique électronique. 

Dans tous les cas, vous aurez besoin de mobiliers ou de supports fixes pour la table de mixage et les enceintes. Vous devrez également aménager deux pièces séparées par un double vitrage, si vous envisagez d’enregistrer à domicile. De cette manière, vous évitez les interférences entre les musiciens et la régie. 

Comment bien isoler phoniquement une salle de musique ?

Il suffit d’être un peu bricoleur pour arriver à aménager un studio de musique chez soi. Cette initiative permet par ailleurs de maîtriser les dépenses et le déroulement des travaux. Vous pourrez effectivement réaliser des économies non négligeables en supprimant la main-d’œuvre. De plus, vous n’aurez pas à discuter de vos décisions concernant le panneau acoustique mural, le revêtement de sol, l’isolant au plafond…

Dans l’ensemble, l’opération n’est pas particulièrement compliquée. Il est toutefois important de vous habituer à assimiler le bruit à des vibrations. Vous réussirez ainsi à adopter naturellement les bonnes pratiques en matière d’isolation phonique. Dans la pratique, ce raisonnement amène à isoler totalement le studio du bâtiment. Vous devrez donc créer une « boîte » désolidarisée des parois, du plafond et du sol. 

De préférence en bois, cette nouvelle structure ne doit pas être en contact avec les ouvrages de maçonnerie. Il est par ailleurs recommandé de prévoir au moins 10 cm d’espace entre les parois, le plafond et la charpente à installer. L’ossature servira ensuite à recevoir les panneaux isolants acoustiques et la laine de roche. Vous aurez aussi besoin d’une bonne moquette, pour réduire les échos indésirables. 

Enfin, ne négligez pas les effets des angles sur l’acoustique de la pièce. Vous devez éviter d’aménager une salle avec des coins. Les angles droits font en effet rebondir le son et affectent la qualité acoustique du studio. Pour y remédier, remplissez ces zones avec les restes de panneaux et d’isolants phoniques disponibles. 

Comment bien isoler phoniquement une salle de musique ?
Source : shutterstock.com

Nos conseils pour un aménagement de salle de musique réussi

Le choix de la salle est un paramètre crucial pour aménager un studio de musique chez soi. Privilégiez une pièce avec des prédispositions à l’isolation phonique. Un sous-sol représente, par exemple, une excellente option. Vous devez juste installer un bon éclairage et un VMC pour rendre l’endroit vivable durant les sessions. 

Vous pouvez aussi envisager les pièces sous combles, si vous utilisez cette forme d’isolation thermique. Cependant, ce type d’isolant n’a pas été créé pour limiter la propagation du bruit. Vous bénéficierez néanmoins des atouts acoustiques de la désolidarisation de l’intérieur de la salle avec la structure du bâtiment. 

Dans une pièce avec des ouvertures, vous devrez également installer des isolants phoniques spécifiques sur les portes et les fenêtres. Ces éléments sont en effet sensibles aux vibrations. Ils ne feront pas forcément passer les sons, mais peuvent vibrer et causer eux-mêmes du bruit. 

Enfin, si vous disposez d’une batterie, placez un pied de lit ou une petite estrade sous l’instrument. Les caisses seront ainsi isolées du sol et ne transmettront pas de vibration à la structure du bâtiment. Par ailleurs, cette technique permet d’améliorer la qualité du retour pour les personnes dans le studio.

Jerome
Les thématiques Business, Finance et High Tech sont mes domaines de prédilection, mais je ne me cantonne pas qu’à ces sujets-là. Il m’arrive de rédiger des articles davantage voyage et loisirs.
- Advertisment -