Le Comité international olympique gèle les relations avec la boxe et la met en danger pour Tokyo 2020

Publié par Jerome le octobre 5, 2018 | Maj le octobre 5, 2018

L’organe directeur de l’Olympisme mondial a refusé d’accréditer son président par intérim, l’Ouzbek Gafour Rakhimov, pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse qui seront inaugurés ce samedi à Buenos Aires. Le Comité International Olympique (CIO) a “gelé” ses relations avec l’Association Internationale de Boxe (AIBA) et a refusé d’accréditer son président par intérim, l’Ouzbek Gafur Rakhimov, pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse qui seront inaugurés ce samedi à Buenos Aires.

On risque de ne pas voir la boxe au jeu olympique de 2020

“Le CIO a gelé toutes ses relations avec l’AIBA, sauf celles qui sont nécessaires du point de vue opérationnel pour mettre en œuvre les décisions prises. Pour cette raison, Rakhimov ne sera pas accrédité pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ)”, a déclaré l’agence dans un communiqué. Il s’agit de la dernière déclaration sur le thème du CIO dans une semaine au cours de laquelle il a clairement indiqué qu’il s’apprête à retirer l’AIBA du mouvement olympique et à laisser la boxe en dehors des Jeux de Tokyo 2020 si les “problèmes de gouvernance” ne sont pas résolus en premier.

Le CIO a souligné mercredi que ces problèmes ont trait à l’établissement d’une liste de candidats à la présidence de l’AIBA. (Lire ici : HBO cessera de diffuser la boxe après 45 ans)

Bien que le Comité olympique n’ait pas mentionné de noms, Rakhimov, que le département du Trésor américain lie au crime organisé et qui est resté le seul candidat à la présidence de l’AIBA, semble être le principal problème.

La boxe est l’un des 32 sports olympiques de la jeunesse qui débute ce samedi à Buenos Aires.

La décision du CIO a été critiquée par la Fédération de boxe russe, qui a estimé qu’elle “viole de manière flagrante la Charte olympique”, selon une déclaration signée par son secrétaire général Oumar Kremliov.

“Il est inacceptable de faire pression sur l’AIBA et ses membres”, a-t-il déclaré.  La commission électorale de l’AIBA a rejeté la candidature de Serik Konakbayev, alors vice-champion olympique de l’URSS aux JO de Moscou en 1980 et seul rival de Rakhimov. Rakhimov assumera ainsi la présidence de l’AIBA sans qu’une élection ne soit nécessaire lors du prochain congrès qui se tiendra à Moscou les 2 et 3 novembre.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *