Claudia Patricia, l’infirmière millionnaire de Chavez qui sera extradée au Venezuela

Publié par Simon Taquet le novembre 2, 2018 | Maj le novembre 2, 2018

L’Audiencia Nacional a donné le feu vert à l’extradition vers le Venezuela de Claudia Patricia Díaz Guillén , qui était l’infirmière personnelle du défunt président vénézuélien Hugo Chávez , et que les autorités de son pays affirment pour crimes de blanchiment de capitaux , association illicite et malversations. Claudia Patricia est passée du statut de proche collaboratrice de chavismo à celui de répudiée par le régime. Elle faisait partie de l’équipe médicale qui a accompagné feu Chávez pendant son cancer, et est maintenant accusée de blanchiment d’argent. La troisième section du Code pénal a adopté la décision d’extrader Claudia Patricia avec l’approbation du ministère public, qui a examiné la remise de la plainte, qui figurait dans l’enquête sur les documents Panama pour avoir prétendument reçu l’aide du cabinet juridique panaméen Mossack Fonseca pour “armer” une fortune non déclarée, selon le procureur général du Venezuela, Tarek Saab, sur Twitter. Cette décision peut faire l’objet d’un appel devant le plénum de la Chambre pénale et, si elle est confirmée, le Gouvernement sera tenu d’exécuter l’extradition.

“Persécution politique”

Claudia Patricia a toujours dit qu’elle se sent l’objet d’une “persécution politique” par les autorités de son pays. Selon ses avocats, il existe de “sérieux doutes” quant à la validité de la demande d’extradition. Le 25 avril, l’infirmière a été arrêtée avec son mari, Adrián José Velásquez, qui était le chef de la sécurité de Chávez et qui est également réclamé par le Venezuela pour les mêmes crimes.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *