Cinq fausses légendes sur la chimie

Publié par Simon Taquet le décembre 6, 2018 | Maj le décembre 6, 2018

J’aimerais donc aborder les cinq idées fausses les plus répandues sur la chimie et, espérons-le, expliquer ce qu’elle apporte à notre vie quotidienne.

Le terme ” chimie ” peut être considéré comme un synonyme de matière, puisqu’un produit chimique est tout ce qui a une masse. Par exemple, les substances de tous les jours comme l’eau, la caféine et le sucre. Les éléments du tableau périodique sont également des substances chimiques, tout comme les petites molécules, comme la caféine, et les grandes molécules, comme l’acide désoxyribonucléique (ADN) et ces chaînes presque infinies appelées polymères, comme les plastiques.

1. premier malentendu : Les produits sans produits chimiques sont plus sûrs

Les produits chimiques sont les briques qui forment le monde autour de nous. Que ce soit parce qu’elles sont nées naturellement ou parce qu’elles ont été créées par l’homme, elles sont partout. Il n’y a pas de produits sans produits chimiques, parce que tout ce que nous touchons est de la matière et donc un produit chimique.

Ceux qui annoncent des produits “sans produits chimiques” signifient en fait que ces produits ne contiennent pas de produits chimiques dangereux. Cependant, les entreprises profitent de la peur de la chimie dans leurs publicités, ce qui augmente la méfiance des consommateurs.

2. deuxième malentendu : si vous ne pouvez pas le prononcer, c’est dangereux

Les noms des produits chimiques sont souvent terrifiants et créent de l’insécurité. Mais leur nom n’a rien à voir avec le danger qu’ils représentent ou leur origine : avez-vous déjà consommé de l’acide acétylsalicylique ou du bicarbonate de sodium ? Si vous avez déjà pris de l’aspirine ou mangé quelque chose contenant du bicarbonate, la réponse est oui.

Parfois des noms communs sont utilisés pour désigner des produits chimiques. Le monoxyde de dihydrogène (H?O) est abrégé en “eau” et la 1,3,7-triméthylxanthine semble compliquée, mais est communément appelée “caféine”. Les chimistes font parfois preuve d’un sens aigu de l’humour lorsqu’ils nomment certains éléments et molécules ?

3. troisième malentendu : produits organiques plutôt que synthétiques

Saviez-vous que les chimistes peuvent fabriquer des produits naturels synthétiques dans leurs laboratoires ? En 1789, le chimiste français Antoine Laurent Lavoisier écrivait dans le Traité élémentaire de chimie : “Rien n’est créé ou détruit, seulement transformé”.

Pour inventer de nouveaux produits chimiques, les produits chimiques doivent transformer ceux qui existent déjà. Ils utilisent toujours des matériaux d’origine naturelle comme point de départ pour créer de nouvelles molécules. Les produits chimiques fabriqués dans les laboratoires proviennent de la nature (pétrole, bois, etc.) et sont souvent organiques, car ils contiennent surtout des atomes d’hydrogène, de carbone et d’oxygène.

Le danger est inhérent à tout produit chimique, mais c’est la dose qui les rend toxiques. En d’autres termes, il ne faut pas craindre la petite quantité de cyanure que les pommes naturellement présentes et un barbecue carbonisé ne nous fera pas développer de cancer. Cependant, boire environ six litres d’eau ou 175 tasses d’espresso peut être mortel.

Les produits synthétiques créés en laboratoire ne sont pas nécessairement plus ou moins dangereux que les autres substances chimiques présentes dans la nature. Qu’il s’agisse d’une molécule artificielle innovante ou d’un produit naturel créé par l’homme, le danger dépend de sa structure et non de son origine. Il y a aussi beaucoup de poisons naturels sécrétés par les plantes et les animaux. Cependant, les chimistes passent la majeure partie de leur temps à concevoir de nouvelles molécules dont la société et l’environnement peuvent bénéficier, qu’il s’agisse de nouvelles molécules pour les médicaments ou de nouvelles batteries pour les voitures électriques.

4. Quatrième malentendu : Les nanoparticules sont inoffensives

Les nanoparticules sont de petits groupes d’atomes entre 1 et 100 nm (équivalent à 1/10 000 de la largeur d’un cheveu humain), que l’on retrouve dans de nombreux produits quotidiens. Ils sont si petits qu’ils sont invisibles à l’œil humain, mais pas aux écosystèmes. En fait, on sait déjà que les nanoparticules sont toxiques pour la vie aquatique.

Puisque nous ne pouvons pas remarquer leur présence dans l’environnement, nous ne nous rendons souvent pas compte du grand nombre de nanoparticules qui nous entourent et négligeons leur impact.

Les nanoparticules, plastiques ou métalliques, sont présentes dans plusieurs produits pour les soins personnels comme les dentifrices, les gels pour le visage et la crème solaire. Ils sont principalement utilisés pour la protection solaire, comme agents antimicrobiens, additifs et colorants.

Malheureusement, les usines de traitement de l’eau sont incapables de les filtrer et finissent dans les ruisseaux, lacs et océans. L’industrie chimique a commencé à réduire le nombre de produits contenant des nanoparticules, mais de nombreuses peintures et écrans solaires restent des sources potentielles de pollution. Malgré cela, les nanoparticules semblent prometteuses pour la médecine et le traitement du cancer, par exemple.

5. 5e malentendu : les chimistes sont mauvais

Les chimistes sont responsables envers la société du développement de produits dangereux pour l’environnement et la santé humaine. Ils ont fait de grands progrès dans le développement de produits plus propres et plus écologiques. Malgré cela, l’industrie et les consommateurs ont été lents à adopter ce genre d’alternatives, à moins qu’elles ne soient moins chères et au moins aussi efficaces.

Certains jours, nous, chimistes, voudrions être des magiciens, capables de créer des solutions à partir de rien. Cependant, nous continuerons d’aller de l’avant grâce à la recherche, en créant de nouveaux produits et en encourageant des alternatives écologiques pour remplacer les vieilles habitudes. La chimie est un outil puissant et innovant, mais nous devons l’utiliser intelligemment.

Pour les chimistes, le verre est toujours plein. Une partie est remplie de liquide et l’autre d’air : azote (N ?), oxygène (0 ?), argon (Ar), dioxyde de carbone (CO ?), etc. Grâce à la chimie, des découvertes incroyables sont faites qui améliorent notre qualité de vie ? et beaucoup reste à découvrir.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *