Christine Angot Remporte un Prix pour son Roman : Le voyage de l’Est

CultureChristine Angot Remporte un Prix pour son Roman : Le voyage de...

Avec déjà plus de 17 000 exemplaires vendus, le nouveau roman de Christine Angot a touché les lecteurs et la critique littéraire puisque Le Voyage de l’Est vient d’être primé ! À la fois poignant et dramatique, Christine revient sur son adolescence traumatisante. Sa plume acérée est reconnaissable dès les premiers mots de cette histoire terrible, tristement partagée par plus de 6 millions de français.

Le voyage de l’Est 

Résumé

Le Voyage de l’Est de Christine Angot aborde un sujet personnel traumatisant et violent, déjà relaté dans l’Inceste et Un Amour Impossible. Sa nouvelle œuvre est la reconstitution chronologique des violences et des multiples agressions sexuelles que lui a fait subir son père alors qu’elle n’était qu’une toute jeune fille. Elle y expose cette relation père-fille compliquée et malsaine qui débute à ses 13 ans à Strasbourg, lorsqu’elle rencontre son père. Ce dernier avait quitté sa femme enceinte. Il ne reconnaîtra sa fille qu’à ses 14 ans. Des années de lutte intérieure seront nécessaires pour se libérer du joug paternel, à la recherche de normalité et d’une identité dans laquelle sa filiation pose pourtant problème. 
Le premier baiser sur la bouche que reçoit Christine de la part de son père marque le début d’une adolescence brisée, douloureuse et tabou : “J’ai fait comme s’il ne se passait rien. Je regardais le paysage devant moi. […] La main allait et venait sur ma cuisse. […] Si la limite, que je pouvais faire semblant de supporter, était dépassée, j’avais conscience que j’aurais peut-être à en supporter plus. […] Je continuais d’interpréter les passages de main comme anodins, et de m’accrocher à leur innocence.” Laurent Gounelle souhaitait également utiliser sa plume pour nous aider dans cet enjeu crucial qu’est la découverte de soi, avec tous les obstacles qui nous barrent la route. Ses ouvrages de développement personnel tel que son tout premier, l’Homme qui voulait être heureux, nous poussent  à une profonde réflexion intérieure.

Le voyage de l'Est 
Le voyage de l’Est 

Qu’est ce que le prix Médicis ?

L’œuvre autobiographique de Christine Angot (parue chez Flammarion) a été primée mardi 26 octobre dernier : Le Voyage de l’Est a reçu le prix Médicis et faisait même partie des finalistes pour le prix Goncourt. Distinction permettant initialement de récompenser les œuvres littéraires les plus remarquables qui ne pouvaient pas bénéficier de la notoriété naissante ou inexistante de leur auteur ou des plumes plus traditionnelles et avant-gardistes. Le prix Médicis récompense le travail fourni, l’originalité du récit et le style de l’écrivain. Les critiques littéraires ont notamment souligné que, malgré les commentaires négatifs reçus pour ces précédents livres, Christine Angot a conservé son style d’écriture, à la fois brut et incisif. Ils ont apprécié son authenticité et sa persévérance. Comme chaque année, ce prix est remis dans le restaurant La Méditerranée sur la place de l’Odéon à Paris 6ème.

Le voyage de l’Est : notre critique

Le grand public connaît Christine Angot pour son franc parler, son authenticité et sa prose agressive. Chroniqueuse dans l’émission de Laurent Ruquier On n’est pas couché sur France 2, Christine impose son style et ses idées sur le plateau pendant 2 ans (de 2017 à 2019). L’auteure crée plusieurs altercations et n’hésite pas à affronter des personnalités telles que Sandrine Rousseau, François Fillon ou encore Grand Corps Malade.
On aime son côté “sans langue de bois” que l’on retrouve dans Le Voyage de l’Est. Le sujet de l’inceste est quant à lui délicat et encore tabou bien qu’il soit devenu une problématique de plus en plus médiatisé. Les langues se délient et c’est ce qu’il faut : au moins un français sur 10 déclare avoir déjà été victime d’inceste ! Si vous avez déjà lu les précédents ouvrages de Christine Angot, vous aurez une impression de déjà-vu. Le thème reste le même mais il est relaté d’une façon plus sensible dans Le Voyage de l’Est. On y découvre son point de vue ainsi que l’évolution de son ressenti et de son traumatisme au fil des années. Les mots sont durs, impactants et touchants. Nous avons d’ailleurs découvert l’importance des mots dans La Papeterie Tsubaki. Poppo vous enseignera l’art de l’écriture en immersion au Japon.

Le voyage de l'Est : notre critique
Christine Ango à Paris, le 26 octobre 2021 (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Christine Angot aborde une nouvelle fois la relation néfaste vécue avec un père absent durant ses 13 premières années et devenu le pire cauchemar de son adolescence. Le Voyage de l’Est est éprouvant, habilement écrit et mérite d’être lu et partagé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -