Chirurgie implantaire guidée : la technologie de la précision

SantéChirurgie implantaire guidée : la technologie de la précision

La chirurgie implantaire guidée est une méthode innovante de pose d’implants dentaires à l’aide d’un guide numérique. Elle est le résultat de l’association des avancées en implantologie, des techniques d’imagerie et de la révolution numérique. Découvrez donc ici le principe, les étapes de mise en œuvre et les avantages de ce type de chirurgie.

Le principe d’une chirurgie implantaire guidée

La chirurgie implantaire guidée est née du besoin d’obtenir des implants dentaires de meilleure qualité et plus esthétiques. En effet, l’implantologie à main levée présente souvent des imperfections dues au positionnement inexact des implants. L’implantologie moderne ou guidée repose sur l’utilisation d’outils de conception et de fabrication assistée par ordinateur.

Avec les systèmes de chirurgie guidée, l’acte chirurgical est planifié sur l’ordinateur pour un positionnement précis de l’implant. L’intervention est alors guidée par le projet prothétique issu du traitement numérique des données et besoins du patient. Concrètement, les données radiologiques (fichiers DICOM) et cliniques (fichiers STL) du patient sont superposées à partir d’un logiciel de planification. Ces informations radiologiques sont tirées du scanner, alors que les fichiers STL proviennent des empreintes numériques de la bouche du malade.

Qu’elle soit manuelle ou automatique, la superposition permet de faire correspondre les informations radiologiques avec les surfaces dentaires. Ainsi, la mise en place de l’implant est planifiée sur l’ordinateur afin d’obtenir numériquement une meilleure restauration fonctionnelle et esthétique.

Chirurgie implantaire guidée

Le déroulement d’une chirurgie implantaire guidée

Le déroulement d’une chirurgie implantaire guidée est un processus en trois grandes étapes. Il s’agit de la planification implantaire, la fabrication par impression 3D de l’implant et la pose. Étape cruciale de l’intervention, la planification implantaire consiste à analyser différentes données collectées pour définir le guide chirurgical. Il s’agit notamment des données DICOM et cliniques, ainsi que le wax-up virtuel du projet prothétique.

L’analyse de ces informations combinées permet de simuler la pose de l’implant conformément au projet prothétique. Lorsque le positionnement idéal des implants est obtenu numériquement, les éléments indispensables à la pose concrète sont ainsi connus. Il s’agit :

  • du nombre d’implants à utiliser,
  • des dimensions des implants (longueur, diamètre),
  • de la position et de l’orientation des implants.

La planification implantaire ainsi achevée permet de dégager le guide chirurgical qui sert de boussole pendant l’intervention. Après cette étape, les implants à poser sont réalisés avec des outils de conception et de fabrication assistée par ordinateur. Ils sont ensuite imprimés en version 3D grâce à des imprimantes spécifiques. Aujourd’hui, les avancées technologiques permettent en effet de proposer des imprimantes performantes et pratiques adaptées à l’exercice dentaire. De plus, ces équipements sont à prix abordables. En se servant du guide chirurgical et des implants réalisés, le chirurgien-dentiste peut enfin pratiquer l’intervention.

Différents types de guides chirurgicaux

Éléments majeurs de la mise en œuvre d’une chirurgie implantaire, les guides chirurgicaux peuvent être classés dans deux grandes familles. Il s’agit des guides chirurgicaux selon les tissus d’appui et suivant la technique chirurgicale. Les guides implantaires selon le type d’appui sont au nombre de trois. Nous pouvons citer les guides à appui dentaire, muqueux et osseux.

Comme son nom l’indique, le guide chirurgical à appui dentaire s’appuie sur les dents résiduelles qui entourent l’édentement. Il est utilisé dans les cas d’édentement partiel antérieur, postérieur encastré ou unitaire. Les édentements terminaux dont la zone édentée n’excède pas 30 mm sont aussi indiqués pour ce type de guide. Facile à mettre en œuvre, il permet de réaliser des chirurgies avec ou sans lambeau. Ce guide se singularise grâce à sa stabilité et sa haute précision.

Le guide implantaire d’appui muqueux convient particulièrement aux cas d’édentement total ou partiel à partir de 30 mm. Il s’appuie sur la muqueuse dont l’épaisseur peut aller jusqu’à 4 mm. Ce guide chirurgical repose sur l’utilisation de la technique mini-invasive Flapless, ce qui évite l’utilisation d’un lambeau périosté. Le guide d’appui osseux est par contre moins utilisé par les praticiens. Sa mise en œuvre s’oppose en effet au principe de la chirurgie guidée qui repose sur les procédés mini-invasifs.

Les guides chirurgicaux selon la technique chirurgicale dépendent des méthodes de guidage des forêts. Nous distinguons les guides à :

  • manchon pilote,
  • manchon dans manchon,
  • trousse de chirurgie spécifique.

guides chirurgicaux implants dentaires

Les avantages de la chirurgie guidée implantaire

Le premier avantage de la chirurgie implantaire guidée est la nette amélioration des résultats prothétiques. Par rapport aux techniques conventionnelles, la restauration est plus efficace, fonctionnelle et très esthétique. L’implantologie moderne apporte aussi une grande précision dans la pose de l’implant dentaire. En effet, elle permet de définir le meilleur positionnement de l’axe de l’implant avec les racines des dents adjacentes. Cela favorise par ailleurs une parfaite adéquation entre l’axe osseux et celui prothétique.

Les obstacles anatomiques sont également limités. De même, cette méthode assure une adaptation de la prothèse à l’alignement dentaire. L’espacement entre les implants et les dents est aussi respecté. La précision dans la pose de l’implant optimise aussi les volumes osseux disponibles, ce qui réduit le recours aux greffes. Cela facilite l’intervention pour les cas complexes et dangereux que les limitations anatomiques empêchaient par le passé.

En dehors de la précision, le temps de pose d’un implant par la chirurgie guidée est nettement réduit. L’utilisation des ressources numériques rend l’intervention facilement reproductible. La conservation des données assure la traçabilité des procédés de mise en œuvre de l’implant. La chirurgie guidée implantaire améliore aussi le confort du chirurgien et du malade. Elle réduit en effet le stress du chirurgien-dentiste et évite les imprévus au cours de l’opération.

Pour le patient, le caractère mini-invasif et léger de l’acte rend le patient moins anxieux. En raison du temps très court de l’intervention, il passe moins de temps sur le fauteuil et est plus satisfait. De plus, l’implantologie assistée par ordinateur respecte le contexte osseux du patient, ce qui sécurise l’acte chirurgical.

La pose guidée d’implant garantit aussi de meilleures suites opératoires. La technique réduit en effet les risques d’hémorragies surtout chez les seniors et les patients sous anticoagulants. Les risques d’infections et d’inflammation ainsi que les douleurs post-opératoires sont nettement atténués. Cela accélère aussi la durée de la cicatrisation. En supprimant les charges liées aux greffes répétées dans la chirurgie conventionnelle, la méthode numérique constitue un excellent investissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -