La Chine teste avec succès des avions hypersoniques

Publié par Jerome le août 24, 2018 | Maj le août 24, 2018

Le Xingkong-2 pourrait être chargé d’ogives nucléaires. Vendredi dernier, la Chine a testé avec succès un avion à combustion hypersonique expérimental qui, selon les journaux locaux, peut résister et échapper à plusieurs ogives nucléaires, ainsi qu’à tous les types de systèmes de défense et d’antimissile.

Un avion hypersoniques

Le nom du navire est Xingkong-2, qui signifie “ciel étoilé” et a été conçu par l’Académie chinoise d’aérodynamique aérospatiale basée à Pékin. La chose la plus curieuse à propos de ce navire est qu’il peut atteindre 7 400 km/h, une vitesse six fois plus rapide que celle du son. La caractéristique de l’engin spatial est qu’il est en forme de coin, de sorte qu’il profite des ondes de choc générées par son vol pour augmenter sa force et sa suspension et réduire sa résistance à l’air.

Le nouveau navire hypersonique a été lancé à bord d’une fusée à plusieurs étages. Lorsqu’il est séparé, il atteint une vitesse maximale de Mach 6, ainsi que des vitesses supérieures à Mach 5,5 pendant sept minutes. Il a également effectué plusieurs manœuvres à angle ouvert à une altitude de 30 kilomètres avant d’atterrir en toute sécurité sur le lieu de la descente prévue.

Selon China Daily, un journal contrôlé par l’État chinois, la vitesse imprévisible et les trajectoires de vol de ce navire hypersonique rendent particulièrement difficile l’interception par l’un des systèmes de défense existants, y compris le bouclier antimissile américain.

La capacité du Xingkong-2 d’échapper aux systèmes antimissiles existants est due au fait qu’ils sont conçus pour l’interception de missiles à basse vitesse. Cependant, le vaisseau hypersonique est imprévisible et vole à une telle vitesse que c’est un défi pour ces systèmes.

Toute fusée peut lancer un véhicule hypersonique qui peut aussi bien transporter des armes conventionnelles ou des têtes nucléaires, que servir d’arme stratégique ou tactique. Le navire peut également être utilisé à des fins civiles au fur et à mesure que la technologie évolue. Il s’agit d’un investissement stratégique qui, de l’avis des experts militaires, peut offrir de nombreuses possibilités.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *