Les chauffages d’appoint : à combien s’élève leur consommation ?

MaisonÉnergieLes chauffages d'appoint : à combien s’élève leur consommation ?

De nombreuses personnes utilisent des chauffages d’appoint pour se réchauffer sans augmenter leur facture d’électricité. Mais sont-ils efficaces ? Qu’en est-il de vos factures d’énergie ? De nombreux clients français achètent des chauffages d’appoint afin d’économiser de l’argent sur leurs factures d’énergie, mais certains ne sont pas sûrs que le jeu en vaille la chandelle.

Le boom des chauffages d’appoint : quels sont les différents modèles ?

Chauffages électriques

Les chauffages électriques sont sans doute les plus populaires, car ils sont plus légers et prennent moins de place à stocker. Bien qu’ils puissent augmenter rapidement la température, ils consomment beaucoup d’énergie (en moyenne le double de celle d’un chauffage ordinaire). De plus, la chaleur engendrée par les chauffages électriques se disperse très rapidement.

Chauffages électriques
Source : shutterstock.com

Pour une utilisation pratique, il est suggéré de ne les allumer que pendant une brève période de temps pour chauffer une petite zone, comme votre salle de bains avant de prendre une douche.

En termes de coût, les chauffages électriques sont les plus intéressants : comptez entre 15 et 150 euros pour les modèles les plus sophistiqués.

Encore une fois, les radiateurs électriques ne remplaceront pas votre système de chauffage principal, mais ils peuvent être une option efficace à utiliser en attendant que votre système de chauffage principal se mette en marche. Selon le rapport mentionné dans La Dépêche, les chauffages électriques coûtent 0,28 cents par heure d’utilisation, soit le double du prix des chauffages fixes. Si chauffez avec l’un de ces chauffages durant une demi-heure chaque jour, le coût mensuel sera de 4,2 euros.

Chauffages au gaz

Si les chauffages électriques peuvent être plus efficaces, les chauffages au gaz constituent une option plus abordable. Ils peuvent fournir une chaleur durable et diffuse qui peut réchauffer un espace entier, et peuvent fonctionner à l’aide de bouteilles de GPL ou de propane/butane (qui coûtent entre 20 et 30 euros). Le budget type est d’au moins 100 euros.

En plus de respecter les protocoles de sécurité, il est également important d’entretenir le chauffage au gaz en vidant le radiateur au moins une fois par an.

La consommation d’énergie du radiateur dépendra du type de bouteille de gaz employé (6 10, 13 ou 6 kg). Soyez prudent et ne dépassez pas plus de 90 minutes d’utilisation d’affilée. Pour référence (mais il est possible de faire des ajustements) 1 heure d’utilisation = 250 grammes de gaz utilisés.

Les chauffages au mazout, également appelés chauffages « pétroliers »

Si les chauffages au fioul présentent des avantages par rapport aux chauffages au gaz, comme une capacité de réchauffement plus rapide et une chaleur durable, ils peuvent être extrêmement polluants, dégager une odeur désagréable et être généralement raccordés à une évacuation propre.

Leur coût moyen est faible : 1,50 euro par litre, soit environ 15 cents par kW. Un litre de pétrole peut donner jusqu’à cinq heures de chaleur.

Des bidons contenant 20 litres d’huile sont facilement disponibles dans la plupart des supermarchés.

Les chauffages à bain d’huile

Les modèles à bain d’huile peuvent être une option plus pratique et plus économique que les gammes au gaz ou électrique. Généralement, les gens préfèrent ces modèles, car même éteints, ils continuent d’émettre de la chaleur. On doit compter entre 30 et 150 euros pour un appareil de chauffage à bain d’huile.

Les chauffages à bain d'huile
Source : shutterstock.com

Pour déterminer la consommation d’énergie annuelle de votre bain d’huile, il faut multiplier la puissance par le nombre d’heures d’utilisation, puis le nombre de jours. Divisez ce nombre par 1000 pour obtenir le chiffre final.

Un bain d’huile d’une puissance de 1000W, utilisé deux heures par jour pendant 90 jours au cours d’une année consommera 180 kWh/an.