Cent ans après la mort de Roland Garros, l’aviateur le plus célèbre du tennis.

Publié par Jerome le octobre 5, 2018 | Maj le octobre 5, 2018

Le Français qui a participé à la Première Guerre mondiale a été abattu dans un avion de chasse allemand en 1918. Le Grand Chelem de la terre battue qui se déroule à Paris porte son nom en hommage. Le plus important tournoi de tennis sur terre battue du monde, plus connu sous le nom de Roland Garros, a commémoré ce vendredi le centenaire de la mort de l’aviateur français, en l’honneur duquel cette compétition et son stade principal ont été nommés.

Un grand pilote et joueur de tennis

Le tournoi a rendu hommage au pilote dans une vidéo sur son compte Twitter, qui rappelle son plus grand exploit : en 1913, il a été proclamé la première personne à traverser la Méditerranée en avion et l’a fait en moins de six heures, ce qui lui a valu une grande renommée.

De plus, pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), Garros a été reconnu comme le meilleur pilote au monde.

Mais ce conflit met également fin à sa vie, puisque l’aviateur, amateur de sports tels que le tennis et le cyclisme, est abattu en 1918 par un avion de chasse allemand Foker D VII dans les Ardennes (Nord de la France) à la veille de ses 30 ans.

Neuf ans plus tard, l’hommage posthume le plus distingué du pilote sera rendu (Lire ici : Pourquoi le deuxième Grand Chelem de la saison s’appelle Roland Garros ?

En 1928, la ville de Paris devait construire un stade pour accueillir la finale de la Coupe Davis, où l’équipe hôte a fini par battre les Etats-Unis.

Le président du club sportif Stade Français, qui a cédé trois hectares pour construire la piste, a demandé comme seule condition que celle-ci porte le nom de Roland Garros, un ami proche et ancien membre du club.

Moins connu, le nom Garros résonne aussi en Espagne pour son atterrissage forcé en 1911 sur le Mont Jaizkibel (Guipúzcoa, Pays Basque) lors du Raid Paris-Madrid (Lire aussi : Où inscrire la performance de Nadal dans l’histoire du sport ?).

Avec son nom présidant sur la piste la plus emblématique et la même compétition, l’une des quatre Grand Chelem de l’année, a soulevé la Coupe des Mousquetaires raquettes telles que Björn Borg, Albert Costa et Roger Federer et surtout Rafael Nadal à 11 reprises.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *