Camélia Jordana invite Christophe Castaner à débattre en direct

Culture People Camélia Jordana invite Christophe Castaner à débattre en direct

Le samedi 23 mai, le programme de télévision On n’est pas couché reprenait sur France 2 après deux mois d’arrêt. La chanteuse Camélia Jordana, révélée en 2009 grâce à l’émission Nouvelle Star sur M6, était invitée sur le plateau et il faut dire que sa présence n’est pas passée inaperçue. La jeune femme a tenu des propos chocs sur les violences policières et les réactions ne se sont pas faites attendre.

Les propos chocs de Camélia Jordana

Source : Denis Makarenko / Shutterstock.com

La chanteuse n’a pas hésité à donner son avis sur la question des violences policières qui ont fait l’actualité pendant le confinement lors d’un débat avec l’écrivain Philippe Besson.

Ce dernier, qui s’exprimait sur le fait que les policiers « font ce qu’on leur demande, et par ailleurs ils sont extrêmement mal payés », dénonçant ainsi le fait qu’ils obéissent aux ordres donnés par le gouvernement, la jeune femme lui a rétorqué qu’elle ne parlait pas des « manifestants mais des hommes et des femmes qui vont travailler le matin en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau ». L’écrivain a poursuivi la discussion en précisant que « ces flics là ils sont quand même là fondamentalement aussi pour nous protéger, assurer notre sécurité », ce qui n’a pas manqué de faire réagir Camélia Jordana qui lui a répondu « qu’il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic et j’en fais partie » avant d’ajouter :

« aujourd’hui j’ai les cheveux défrisés, quand j’ai les cheveux frisés je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France vraiment ».

Tentant de tempérer les propos de cette dernière, Philippe Besson l’a interpellé en lui disant que les policiers aussi sont également attaqués. Là encore, la chanteuse n’a pas acquiescé aux dires de son contradicteur en soutenant que le nombre d’attaques envers la police est bien inférieur à celles sur les manifestants et donc pas comparable en ajoutant :

« c’est comme me parler de féminisme et de me dire oui mais quand même il y a des gonzesses qui… le combat est tel qu’on ne peut pas voir l’espèce de virgule qui serait l’arbre qui cacherait la forêt et qui permettrait de minimiser le combat dont il est question ».

Si son contradicteur a bien compris qu’ils ne s’entendraient pas sur le sujet, il a souhaité mettre en avant le fait que « 95% des flics font bien leur travail » et que les situations que Camélia Jordana pointe du doigt sont « minoritaires, regrettables, condamnables… ».

La réaction de Christophe Castaner

Le Ministre de l’Intérieur Christohpe Castaner a dès le lendemain répondu aux propos de la chanteuse sur son compte Twitter qu’il juge « mensongers et honteux ». En effet, le 24 mai, le ministre publié le tweet suivant « Non madame, « les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue » ne se font pas « massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau ». Ces propos mensongers et honteux alimentent la haine & la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve ».

Quelques jours auparavant, dans la nuit du 16 au 17 mai, le décès accidentel d’un jeune homme âgé de 18 ans circulant à moto non homologuée, sans casque à Argenteuil a ravivé les tensions envers la police dans certains quartiers sensibles du département du Val d’Oise (95). De nombreux propos anti-flics ont été relayés sur les réseaux sociaux, venant alimenter la haine contre la police et attisant la commission de violences urbaines. Depuis cet événement tragique, de nombreuses scènes d’échauffourées continuent d’éclater dans le 95.

De nombreux syndicats de police ont également réagi sur Facebook cette fois suite à ces propos. Le syndicat de police Alliance police nationale a écrit dans une publication le 24 mai « On n’est pas couché 23 mai : l’émission de trop ? Lors de l’émission, La chanteuse Camélia Jordana a proféré des accusations inadmissibles envers les policiers (racisme, meutres…). Face a ces propos scandaleux et inqualifiables Alliance saisit de nouveau le Procureur de la République et demande au Ministre d’en faire de même ! Quant au présentateur de l’émission Laurent Ruquier : Qui ne dit mot consent : c’est pire ! ».

Cette vive indignation s’est accompagnée de celle du Syndicat indépendant des commissaires de police qui a interpelé l’artiste dans un long post :

« Que connaissez-vous de la banlieue Madame Jordana, vous qui avez été élevée avec une cuillère en or dans la bouche ? Fille d’un chef d’entreprise fortuné, vous avez grandi dans une somptueuse villa de La Londe-les-Maures dans le Var bien loin des préoccupations de ces gens dont vous ne savez rien. Gardez vos leçons pour vous. Madame Jordana. Ne crachez pas sur la France que votre grand-père a combattue lorsqu’il était cadre du FLN avant que sa famille ne finisse par s’y installer pour y jouir des avantages de ce pays honni ».

Yves Lefebvre, président du syndicat Unité SGP Police-Force ouvrière a également fait part de sa consternation le 25 mai au micro de RMC. Le syndicaliste a tenu à donner quelques précisions sur le sujet :

« Non, les policiers ne massacrent pas, oui les policiers sont républicains, non les policiers ne sont pas fascistes ».

Il regrette d’ailleurs qu’une personnalité puisse utiliser sa voix pour « attiser la haine ».

Le 25 mai, la chanteuse Camélia Jordana a écrit sur Twitter : « Epatée par ttes ces réactions, enthousiaste par la réouverture du débat public. Je ne m’exprimerai pas dans les médias suite aux nombreuses sollicitations en réaction aux propos de @CCastaner Je serai en revanche honorée de débattre en direct avec lui sur le plateau de son choix ». Ce message a été retweeté 11 800 fois et liké plus de 44 700 fois.

Christophe Castaner n’a pas réagi sur les réseaux sociaux face à cette proposition de débat. Reste à savoir si un débat aura lieu entre le ministre de l’Intérieur et la chanteuse…

Source : Andrea Raffin / Shutterstock.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici