Call of Duty : Black Ops IIII réinvente la saga avec la formule Fortnite

Publié par Simon Taquet le novembre 25, 2018 | Maj le novembre 26, 2018

ANALYSE

En vue de l’arrivée possible d’un ennemi, Call of Duty : Black Ops IIII doit permettre aux joueurs de se sentir bien dans un environnement bien connu. L’approche de la nouvelle prestation change peu par rapport à ses prédécesseurs. Un rythme frénétique, une courbe d’apprentissage peu prononcée mais très longue pour des progrès dignes et une mécanique facile à assumer. Le principal changement a été d’imprégner tout le jeu sous la formule “Fortnite”, le phénomène de mode.

Le mode multijoueur en ligne est la courroie de transmission qui lance le jeu. Il s’agit d’affrontements directs avec d’autres joueurs. Pour la première fois, une histoire plus ou moins travaillée a été mise de côté. Cela conditionne tout ce qui se trouve à l’intérieur. Je veux dire, tu ne peux pas jouer seul. Les modes de combat sont variés, bien sûr, mais l’un d’entre eux, “Blackout”, se distingue surtout, pour lequel les fans sautent sur le ring à mains nues.

Le défi est de survivre, pour lequel il faut chercher des objets, des équipements et des armes. Dès que vous apparaissez sur le champ de bataille, vous devez piller et explorer l’environnement, sinon vous serez vendus à la chance. Même l’accès à la carte du jeu et aux personnages – surdimensionnés et moins réalistes que d’habitude – rappellent les titres “battle royale” comme “PlayerUnknown’s Battlegrounds” et “Fortnite”. On ne sait pas si la société de développement a craint pour sa subsistance en prenant cette décision risquée, mais la vérité est que c’est intéressant.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *