Bureaux Facebook expulsés par l’alerte à la bombe

Publié par Simon Taquet le décembre 22, 2018 | Maj le décembre 22, 2018

Une fausse alerte à la bombe a amené la police à expulser l’immeuble où se trouvent les bureaux de Facebook à Menlo Park, près de la ville de San Francisco.

La fausse menace via Twitter

L’avertissement a eu lieu en fin d’après-midi alors qu’il y avait encore des employés dans les bureaux. C’est la police de Menlo elle-même qui a confirmé la fausse menace via Twitter.

Les autorités de Menlo Park et de New York recherchent l’auteur du faux avertissement

Après l’évacuation du bâtiment, la brigade antibombes San Mateo a effectué une inspection des lieux dans laquelle aucun explosif ou artillerie dans laquelle n’avait été trouvé.

Un porte-parole de la société a confirmé que les autorités avaient également évacué d’autres bâtiments du campus Facebook en plus du bâtiment du siège social de Facebook et Instagram. De plus, les responsables du réseau social déclarent qu’ils travaillent en étroite collaboration avec la police afin de clarifier les faits le plus rapidement possible.

Qui est responsable de l’alerte?

Après l’enquête, les employés ont pu reprendre leur travail sans conséquences majeures. Les autorités de Menlo Park collaborent avec la police de New York pour découvrir qui est responsable de l’alerte, puisque l’avis a été notifié pour la première fois à la police de New York.

Cette fausse alerte à la bombe s’ajoute aux incidents les plus récents auxquels ont été confrontés certaines grandes entreprises technologiques. Il y a quelques mois, Nasim Aghdam, un utilisateur de YouTube ennuyé par les changements de politique de plate-forme, a attaqué le campus de San Bruno armé d’un pistolet de 9 millimètres.

Une personne a été tuée par balle et quatre autres gravement blessées, ainsi que la tireuse elle-même, qui s’est suicidée.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *