Bruno Sialelli : Qui est en charge de Lanvin et pourquoi suscite-t-il tant d’attentes ?

Publié par Jerome le janvier 22, 2019 | Maj le janvier 22, 2019

Bruno Sialelli n’est pas un nom qui résonne dans les murs de la mode, mais c’est quelqu’un dont le curriculum et le contexte de Lanvin sont plus qu’idéaux pour sa direction, vous savez pourquoi ?

Historiquement, Lanvin a toujours été une maison révolutionnaire. Avec un fonds d’archives enviable, plein de propositions irrévérencieuses et une iconographie toujours provocante, depuis la fin du XIXe siècle où l’entreprise s’est consolidée comme l’une des plus puissantes et représentatives de la mode française, la maison ne s’est jamais écartée du chemin des arts plastiques et du système culturel profond de la planète entière.

Qui est Bruno Sialelli ?

Cette 2019, qui commence par la fermeté et des changements radicaux dans l’industrie, Lanvin a annoncé qui sera le directeur créatif de la marque : Bruno Sialelli. Une grande responsabilité pour le designer, puisque son nom signifie une promesse pour l’entreprise et une étape décisive pour la revitalisation de ses propositions.

  • Si vous ne savez pas qui est cet homme ou si vous manquez d’un peu de contexte pour savoir pourquoi tant d’attentes sont placées sur ses hommes, voici quelques faits qui vous aideront à mieux comprendre la situation.
  • Sialelli a 31 ans et, bien que son nom ne soit pas entièrement reconnu, il a un vaste programme d’études qui le positionne aujourd’hui comme ces mains dignes de confiance qui reçoivent les engagements de la maison.
  • Bruno Sialelli a été directeur de la création de vêtements pour hommes chez Loewe, ainsi que pour Balenciaga, Acne Studios et Paco Rabanne. Tout cela sous l’ère de Jonathan Anderson, Nicolas Ghesquière et Alexander Wang.
  • C’est sa conceptualisation du genre dans Loewe qui a poussé Lanvin à revenir sur son travail et à considérer sa participation à une nouvelle voie pour la marque française comme pertinente.
  • Jean-Philippe Hecquet, directeur exécutif de la marque, déclare à propos de Sialelli : “La vision unique et très personnelle de Sialelli, son audace, sa culture, son énergie et sa capacité à construire une équipe créative forte nous ont définitivement convaincus.
  • Les rumeurs selon lesquelles Sialelli pourrait prendre le contrôle de Lanvin ont commencé au début de 2018, lorsqu’il a été acquis par le conglomérat de luxe chinois Fosun.
  • Alber Elbaz, couturier israélien mythique, s’est consacré à Lanvin de 2001 à 2015 ; son départ a été un véritable choc pour les fans de la marque, puis la quête d’une nouvelle direction créative.
  • La position est jouée entre 2015 et 2018 par Bouchra Jarrar et Olivier Lapidus ; cependant, les satisfactions d’aucun des participants ne se retrouvent. Face à cela, la vente de l’entreprise a également signifié un boom dans l’industrie de la mode. Tout le scénario était un chaos absolu.
  • Après son annonce en tant que nouveau directeur créatif de Lanvin, Salielli commente : “Je suis ravi et honoré de rejoindre Lanvin, une maison fondée par une femme visionnaire qui, parmi les premiers couturiers français, a osé offrir un univers global avec un très large champ d’expression (…) Porter des émotions par des histoires passionnantes et définir une attitude moderne sera un défi passionnant pour continuer cet héritage.

Il faudra attendre sa première collection pour la maison et espérer pour le mieux, considérant que des mouvements similaires – prenons l’exemple du Hedi Slimane pour Céline ou du Raf Simons pour Calvin Klein – n’ont pas été entièrement applaudis, ni par les fans des marques ni par les intérêts commerciaux des groupes.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *