Alors que Netflix propose à ses abonnés un contenu en continu sans aucune interruption publicitaire, cela pourrait changer d’ici les années à venir. En effet, si Netflix avait effectué des tests peu concluants à ce sujet, des experts penchent pour le fait que la plateforme serait obligée d’y avoir recours dans les années à venir, pour le plus grand désespoir de ses abonnés.

Une publicité incontournable pour les experts

Le 29 avril 2019, se tenait le forum IAB’s Digital Content NewFronts à New York, l’occasion pour les experts du monde entier de se réunir autour de thématiques du multimédia et du digital. Les experts du divertissement n’ont ainsi pas pu éviter de revenir sur la thématique des plateformes de vidéos en streaming et notamment s’agissant du géant Netflix qui sera bientôt rejoint par d’autres grandes entité et notamment Disney Plus qui proposera l’ensemble du catalogue Disney mais aussi des productions inédites ou à succès Marvel, Pixar, Star Wars ou encore des studios Century Fox. Pour Joshua Lowcock qui travaille pour l’agence UM : « Nous évoluons dans un environnement digital où la publicité est diffusée partout (…) Netflix est basé sur une offre sans publicité, mais je ne peux imaginer un monde où il restera pour toujours ».

Face à cette nouvelle offre sur le marché disponible dès la fin de l’année 2019, Netflix va devoir s’adapter pour survivre. Alors que Netflix annonçait déjà il y a quelques jours une augmentation des tarifs de ses abonnements, la plateforme ne s’arrêtera pas là et devrait bientôt programmer des spots publicitaires entre deux épisodes de série à l’image de ce que fais déjà notamment Youtube. Cette stratégie devrait donc être mise en place malgré un premier test infructueux si Netflix veut rester dans une vague bénéficiaire. Pour l’heure, rien n’a encore été officialisé par la plateforme de streaming et il ne s’agit qu’une analyse d’experts. Il est néanmoins à noter que le leader de la vidéo en streaming recrute actuellement des spécialistes pour définir une stratégie commerciale et publicitaire.

Tara Walpert Levy est d’ailleurs formelle sur ce point, la spécialiste qui est directrice d’une agence de conseils pour des clients comme Youtube et Google déclare : « Ils vont avoir besoin de croissance ou de plus de croissance ».

La publicité : un frein pour les abonnés ?

Il est à noter que , contrairement à la majorité des vidéos présentes notamment sur Youtube, les spectateurs des productions Netflix déboursent déjà un abonnement pour pouvoir visionner leurs vidéos favorites. D’ailleurs, un sondage avait été réalisé l’an dernier au Royaume Uni auprès de 16 000 utilisateurs de Netflix afin de savoir si l’ajout de publicité sur la plateforme changerait leur habitude de consommation. La réponse fut alors sans appel puisque 57% des sondés avaient alors déclaré se désabonner si une telle nouveauté débarquait un jour.

Alors que la plateforme propose de plus en plus de contenu inédit comme une série de documentaires sur Beyoncé, les abonnés ne semblent pas prêts à se voir déranger par la publicité de si tôt. Pourtant l’ajout de publicité serait très rentable pour le géant et ce à court terme, de quoi faire réfléchir les équipes marketing.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici