Augmentation alarmante du nombre de pauvres et de sans-abri au Brésil

Publié par Simon Taquet le décembre 7, 2018 | Maj le décembre 7, 2018

L’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE) confirme que deux millions de Brésiliens ont franchi le seuil de pauvreté cette année, soit presque la population de la province de Séville, passant de 52,8 millions en 2016 à 54,8 millions cette année, dépassant largement le nombre d’habitants en Espagne. Cela signifie que plus d’un quart des Brésiliens vivent avec un revenu quotidien allant jusqu’à 5,5 dollars, selon la définition de la pauvreté de la Banque mondiale.

Le nombre de personnes misérables est également effrayant et augmente fortement, de 6,6% en 2016 et de 7,4% cette année, passant de 13,5 millions à 15,2 millions vivant avec moins de 1,90 dollar par jour. C’est comme si presque tous les habitants de Catalogne et d’Andalousie s’unissaient, et nous imaginons ces deux communautés peuplées de mendiants, vivant dans la rue ou dans des conditions terribles.

Les chiffres lancent un défi au gouvernement de Jair Bolsonaro, qui assume la présidence depuis le 1er janvier, avec la promesse de sortir le pays de la crise économique dans laquelle il était plongé il y a quatre ans, après des dépenses excessives en événements sportifs, l’instabilité politique et l’opération anti-corruption, qui a paralysé l’économie, avec les enquêtes des compagnies de construction et de pétrole, responsables pour 13% du PIB. La hausse du chômage et l’informalité sont deux autres questions pertinentes dans l’étroitesse économique.

Pour lutter contre l’indigence, selon l’IBGE, le Brésil devrait investir au moins 10,2 milliards de reais par mois (environ 2 milliards d’euros), environ 187 reais par mois par personne, un budget cinq fois supérieur à celui du budget du programme social Bolsa Familia pour l’année prochaine.

“Un projet pour éliminer la pauvreté repose sur plusieurs décisions. Subventionner le coût avec le logement et la nourriture, créer des emplois, tout peut être envisagé. Mais si vous voulez résoudre ce problème demain, avec un décret, c’est le montant supplémentaire qu’il faut investir “, explique Leonardo Queiroz Athias, statisticien de l’IBGE. Le calcul est une approximation, qui ne tient pas compte des coûts de l’investissement ni des effets inflationnistes qu’il pourrait générer.

Radiographie de la misère

La plupart des pauvres, plus de 25 millions, vivent dans le nord-est du pays, avec des problèmes fondamentaux, comme le manque d’eau potable et d’égouts ou pas de collecte des ordures. Dans l’État de Marañón, par exemple, près de 33 % de la population n’a pas accès aux décharges d’ordures, tandis qu’à Piauí, près de 92 % des habitants n’ont ni eau traitée ni égouts.

Dans un pays de grands contrastes, l’État de Sao Paulo, le plus riche du Brésil, compte une population presque équivalente à celle de l’Espagne, avec 1,2% sans collecte des déchets, 3,6% sans eau et 7% sans assainissement. Mais même ainsi, la ville de São Paulo n’est pas épargnée d’avoir la misère exposée grossièrement dans les rues centrales, comme l’avenue Paulista, siège des principales banques du pays.

Un autre fait de la forte disparité du Brésil est que les 10% les plus riches ont 43% de l’argent qui se déplace dans le pays, tandis que les 40% les plus pauvres représentent 12% de cette valeur. La recherche conclut également que 16 % ou 33 millions de Brésiliens n’ont pas au moins trois droits fondamentaux, tels que l’éducation, la protection sociale, le logement, l’assainissement de base et Internet. Alors que 37% des Brésiliens n’ont pas accès aux services d’hygiène de base, 28% des enfants âgés de 6 à 14 ans ne sont pas scolarisés.

Ce sera une énorme mission pour Jair Bolsonaro, qui pour l’instant concentre ses propositions sur l’économie et le secteur des affaires, mais se patine et montre peu de compréhension et de volonté dans ses actions pour faire face aux problèmes sociaux.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *