Apple prépare son grand assaut à la télévision

Publié par Jerome le novembre 26, 2018 | Maj le novembre 27, 2018

Il a révolutionné les ordinateurs et changé les règles de la téléphonie mobile, mais Apple se prépare maintenant à relever un autre grand défi : entrer dans le grand bain de la production de contenus télévisuels et se tailler une place dans le monde extrêmement concurrentiel du petit écran.

Après Netflix, Disney, Hulu, Apple arrive ?

La pomicultrice a mis le cap sur la télévision et, bien qu’il y ait encore beaucoup de questions sur sa stratégie, la seule certitude est que pour son saut de la Silicon Valley à Hollywood, elle a ouvert son portefeuille afin de signer d’énormes stars. Steven Spielberg, Jennifer Aniston, Reese Witherspoon, Oprah Winfrey ou J.J. Abrams sont quelques-uns des brillants noms qui ont donné à Apple un oui pour cette aventure télévisée.

Le géant de la technologie y rencontrera d’autres titans comme Netflix, HBO, Amazon ou Disney, qui travaille également sur son propre service de streaming. Un des grands atouts d’Apple, qui pour l’instant semble très sélectif et n’a qu’une douzaine de projets en cours, est le retour d’Aniston à la télévision, un média dans lequel il est resté absent depuis qu’il a acquis une renommée mondiale avec “Friends”.

Aniston et Reese Witherspoon joueront et produiront une série sur les professionnels qui produisent une émission d’information matinale à la télévision, un genre avec beaucoup d’histoire et de tradition aux États-Unis. Après le succès phénoménal de “Big Little Lies”, Witherspoon produira également “Are You Sleeping”, une série à suspense menée par Octavia Spencer. Apple aura aussi un acteur hollywoodien illustre comme Steven Spielberg, qui rejouera avec nostalgie et retrouvera la fantaisie et la terreur de la série des années 80 dans “Amazing Stories”.

La carrière de J.J. Abrams a été comparée à plusieurs reprises à celle de Spielberg, il n’est donc pas étonnant qu’il soit aujourd’hui suivi sur les traces d’Apple, où le réalisateur de “Star Wars : Episode VII – The Awakening of the Force” (2015) va produire une série musicale inspirée par New York, “Little Voices”. Deux autres cinéastes de renom feront également partie du catalogue d’Apple : Damien Chazelle (“La Land”, 2016) réalisera et écrira une série dont on ne connaît pratiquement pas les détails, et M. Night Shyamalan (“The Sixth Sense”, 1999) aura recours à sa maîtrise du paranormal et du mystère dans un projet encore non identifié.

Une comédie sur la poétesse Emily Dickinson avec Hailee Steinfeld comme personnage principal et une adaptation télévisée de la trilogie de science-fiction “Foundation” d’Isaac Asimov sont d’autres paris d’Apple, qui peut aussi se vanter de son incursion dans le petit écran d’une authentique reine du milieu comme Oprah Winfrey. Il y a à peine deux semaines, on a appris qu’Apple et l’hôte emblématique du “The Oprah Winfrey Show” ont signé un accord depuis plusieurs années pour créer des programmes originaux, sans avoir encore précisé en quoi consistera cette alliance.

En termes de chiffres et de budgets, “The Wall Street Journal” a assuré en août 2017 qu’Apple dépensera un milliard de dollars (855 millions d’euros) en production télévisuelle au cours de cette année, un montant remarquable mais loin des 8.000 millions (6.845 millions d’euros) que Netflix compte investir en 2018 par exemple.

Dans un rapport publié en mars dernier, “The New York Times” a déclaré qu’Apple dépensera plus que le milliard initial au cours de cette année et que sa programmation verra le jour entre mars et été 2019. Quel type de service numérique Apple prévoit-il pour son contenu original, quel prix aura-t-il et dans quels pays sera-t-il disponible, y aura-t-il des limitations pour ceux qui n’ont pas de produits matériels de l’entreprise ?

Et on dirait qu’Apple n’aura pas de tapis rouge pour atterrir à la télé. Netflix poursuit sa production massive en signant projet après projet dans le monde entier, HBO est relamée par le succès garanti du “Game of Thrones” de la saison dernière, et Amazon a lancé un pari avec sa série sur “The Lord of the Rings”. L’entrée d’Apple servira également de nouveau test de résistance pour une offre télévisuelle qui continue de croître et menace de saturer le marché : selon une étude de FX, 487 séries originales ont été diffusées en 2017 aux Etats-Unis seulement, contre 455 l’année précédente ou 349 en 2013.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *