Apple prévient que les courbes arrivent. La multinationale américaine a révisé ce jeudi ses prévisions de revenus pour le premier trimestre de l’exercice financier et l’a fait avec une estimation à la baisse. Le motif, un secret de polichinelle jusqu’à présent, indique son mobile vedette : les ventes d’iPhone seront plus faibles que prévu. Dans une lettre adressée aux investisseurs et publiée après la fermeture du New York Stock Exchange, le PDG de la société basée à Cupertino (Californie, USA), Tim Cook, a déclaré que dans les trois premiers mois de leur nouvel exercice, ils prévoient de lever 84 milliards de dollars.

Apple prévoit d’entrer environ 84.000 millions à la fin de son nouvel exercice financier

Ce chiffre est nettement inférieur aux 89 à 93 milliards prévus précédemment. L’autre facteur d’effondrement de l’entreprise est étranger à son activité, mais il fait aussi craquer les comptes : le ralentissement économique en Chine.

“Bien que nous ayons anticipé certains défis dans les principaux marchés émergents, nous n’avons pas été en mesure de mesurer l’ampleur du ralentissement économique, en particulier en Chine. La plus grande partie de la baisse de notre chiffre d’affaires prévu s’est produite en Chine en ce qui concerne l’iPhone, le Mac et l’iPad “, a déclaré M. Cook.

Le PDG de l’entreprise de mordillage de pommes a également justifié que la force du dollar par rapport aux autres devises a créé des “vents contraires” qui entravent les ventes en dehors des États-Unis.

La société devrait publier ses résultats définitifs (pour les mois d’octobre, novembre et décembre 2018 mais constituant le premier trimestre fiscal de 2019) au début du mois de février.

La pomme et les mauvais symptômes

Apple avait déjà semé le doute parmi les investisseurs en novembre dernier, lorsqu’après avoir communiqué les résultats de l’ensemble de son exercice 2018, Apple a annoncé qu’elle cesserait désormais de publier les chiffres de vente trimestriels de son iPhone, ce que Wall Street a interprété comme un mauvais présage.

Les mauvaises nouvelles ne sont jamais venues seules pour Apple. Après l’annonce des prévisions à la baisse a subi de fortes chutes dans les marchés et a perdu son statut d’entreprise la plus précieuse au monde en raison de sa capitalisation boursière, dépassé par Microsoft et Amazon.

Apple a annoncé en Novembre qu’il cesserait de publier trimestriellement les chiffres de vente de l’iPhone Après la révision des prévisions de ventes a été rendue publique, les actions Apple, qui au cours de la journée avait enregistré une modeste hausse des parqués de New York, a chuté de 7,20% à 146,65 dollars par action dans les transactions électroniques après la clôture des marchés.

En ce moment, les titres technologiques rebondissent, jusqu’à ce qu’ils ne soient plus une des lanternes rouges de la Bourse de New York.

L'actualité :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici