Anonymous : ils menacent la police suite au décès de George Floyd

Actualité Anonymous : ils menacent la police suite au décès de George Floyd

Le décès de George Floyd ce lundi 25 mai a choqué le monde entier et a relancé malgré lui l’élan d’émeutes déjà en cours dans le pays à l’encontre des violences policières et du racisme systémique de la police envers les afro-américains. Quel est le message des Anonymous et que font-ils concrètement ? Nous répondons à vos questions.

Anonymous adresse un message menaçant à la police de Minneapolis

Discret depuis quelques temps, les Anonymous ont fait parler d’eux en publiant une vidéo de quatre minutes, le 29 mai dernier sur Facebook. Dissimulé derrière le fameux masque de Guy Fawkes (masque devenu célèbre avec le film V pour Vendetta), un homme adresse un message menaçant aux forces de l’ordre de Minneapolis (Etats-Unis) :

Les officiers qui tuent des gens et commettent d’autres crimes doivent être tenus pour responsables, comme nous tous […] Malheureusement, nous ne faisons pas confiance à votre organisation corrompue pour rendre la justice et nous exposerons donc vos nombreux crimes au monde. Nous sommes légion. Attendez-nous.”

Visionnée plus de 3 millions de fois, la vidéo a également été partagée sur d’autres réseaux sociaux (Twitter ; Youtube qui l’a d’ailleurs censurée depuis).

Gabrielle Coleman, anthropologue et spécialiste du mouvement Anonymous, révèle pourtant que cette vidéo n’a pas été mise en ligne via les canaux connus et habituels des Anonymous mais simplement sur une page Facebook inconnue.

Anonymous Message To The Minneapolis Police Department

So it begins …

Publiée par Anonymous sur Jeudi 28 mai 2020

Un commissariat a été incendié

Dans un contexte tendu où les Etats-Unis font face à de nombreuses émeutes, toutes sortes d’informations circulent sur le web.

On a entendu parler d’un commissariat incendié par exemple. Et bien que cet incendie ait réellement eu lieu, il ne s’agissait pas d’un commissariat mais d’un immeuble de logements sociaux en construction. Le Star Tribune date cet événement au 27 mai, soit 2 jours avant la publication de la vidéo des Anonymous.

Une autre rumeur a également circulé ces derniers temps : celle du vol d’un tank. Hors, nous savons à ce jour que la vidéo reprise aujourd’hui date en réalité de 2018. Un officier de la garde nationale avait pris la fuite à bord d’un tank volé sur une base militaire en Virginie, avant d’être interpellé deux heures plus tard.

Le site internet de la police de Minneapolis a été hacké

Le site internet de la police de Minneapolis aurait même été hacké. En effet, quelques minutes après la diffusion de la vidéo des Anonymous, le site des forces de l’ordre a cessé de fonctionner. Aucune revendication n’a pourtant été faite par les hacktivistes, bien que le timing et la nature du hacking leur correspondent.

Troy Hunt, expert en cybersécurité, exhorte à la prudence : aucune véritable preuve n’existe pour prouver qu’il s’agit bel et bien d’un hacking signé par le collectif Anonymous.

En ce qui concerne le piratage des radios de police, nous n’avons toujours aucune preuve le reliant aux Anonymous. Ce que nous savons pour l’instant, c’est que le morceau Fuck Tha Police de N.W.A a tourné en boucle, empêchant les communications entre les agents de police.

La prudence est donc de mise : entre fake news, vidéos / images passées, rumeurs, toutes les informations ne sont pas bonnes à prendre. Mais les Anonymous faisant à nouveau parler d’eux, nous vous informerons de toute nouvelle allocution de leur part.

#Blacklivesmatter

Source : oneinchpunch / Shutterstock.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -