Alterego, l’appareil “d’intelligence augmentée” vous permettra de parler mentalement avec votre ordinateur

Publié par emma le novembre 7, 2018 | Maj le novembre 7, 2018

Presque depuis que les ordinateurs existent, les méthodes d’interaction avec eux sont restées limitées au clavier, à la souris et, plus récemment, aux écrans tactiles et aux commandes vocales. Les assistants vocaux et l’intelligence artificielle se rapprochent chaque jour davantage du moment où nous pouvons avoir une conversation naturelle avec un ordinateur pour interagir avec lui et donner des instructions.

Mais que diriez-vous si je vous disais qu’il existe un dispositif conçu par des chercheurs du MIT, qui permet à une personne de communiquer mentalement avec une personne vêtue qui agit comme un assistant personnel, de sorte que les mots “parle dans sa tête” soient interprétés par le dispositif, puis de donner des réponses en silence et sans que personne d’autre n’entre dans le processus entier.

Si tout cela ressemble à de la science-fiction, vous feriez mieux de le croire, car c’est Alterego’, un véritable développement de l’intelligence augmentée’ actuellement mené par l’étudiant Arnav Kapur et son professeur Pattie Maes. L’appareil qui est encore un prototype est une sorte de masque qui comprend une série d’électrodes capables de mesurer les minuscules mouvements involontaires effectués par les muscles de la mâchoire, lorsque nous effectuons une “sous-vocation”, c’est-à-dire la répétition mentale d’un mot. Voici une vidéo qui explique un peu mieux en quoi consiste ce projet intéressant :

Ce discours silencieux que nous faisons quand nous sous-entendons un mot mentalement, selon ce que les chercheurs du MIT ont découvert, se traduit par des impulsions nerveuses physiques qui peuvent être interprétées. Grâce à un système d’intelligence artificielle, les chercheurs ont pu développer un logiciel capable de lire ces impulsions et de reconnaître le mot pensé à l’époque.

Le premier dispositif d’intelligence augmentée

Alterego, l’appareil à “intelligence augmentée” comme l’appellent Kapur et ses collègues, se compose d’une série de capteurs et d’un système audio à conduction osseuse qui transmet les sons des réponses de l’assistant par des vibrations dans le conduit auditif. De cette façon, les oreilles de la personne ne sont pas obstruées comme elles le sont lorsqu’elle utilise des aides auditives conventionnelles, ce qui lui permet d’écouter les réponses de l’ordinateur tout en écoutant tous les autres sons ambiants.

“La motivation de ce projet était de construire un dispositif d’intelligence artificielle, un dispositif d’intelligence accrue. La question était, pourrions-nous avoir une plate-forme informatique plus interne, qui fusionne les humains et les machines d’une manière ou d’une autre et se sent comme une extension interne de notre propre conscience ?” a commenté Arnav Kapur.

“En gros, on ne peut pas vivre sans nos téléphones portables. Mais pour l’instant, l’utilisation de ces appareils est très inquiétante. Si je veux rechercher quelque chose qui est pertinent à une conversation que j’ai, je dois prendre mon téléphone et entrer le mot de passe, ouvrir une application et entrer un mot-clé de recherche, et tout me demande de changer complètement l’attention de mon environnement et des gens avec qui je suis, par téléphone. Mes étudiants et moi expérimentons donc depuis longtemps de nouveaux facteurs de forme et de nouveaux types d’expérience qui permettent aux gens de bénéficier de toutes les merveilleuses connaissances et de tous les services que ces appareils nous offrent, mais d’une manière qui leur permet de rester attentifs à une conversation “, a ajouté le professeur Pattie Maes.

Bien qu’il s’agisse encore d’un projet en développement, les applications d’Alterego sont très prometteuses, où l’on peut imaginer un utilisateur, par exemple, interagir avec son ordinateur dans un environnement très silencieux, sans que personne ne le sache, ou au contraire, dans un environnement très bruyant, où la commande vocale ne serait pas possible. De même, le système pourrait fonctionner comme un moyen de donner la parole aux personnes handicapées.

 

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *