Ali Khamenei : “Les Etats-Unis d’aujourd’hui sont beaucoup plus faibles qu’il y a 40 ans.”

Publié par Jerome le novembre 4, 2018 | Maj le novembre 4, 2018

Une grande partie de la communauté internationale rejette le retour des sanctions américaines contre l’Iran. Cet aspect est pris en compte par le chef suprême pour souligner l’échec de la politique américaine.
À compter du 5 novembre, les États-Unis imposeront des sanctions sur la vente du pétrole iranien dans le cadre de leur politique visant à priver ce pays des ressources qu’ils croient utilisées pour financer le terrorisme mondial.

Le dirigeant suprême de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a décrit l’action du gouvernement américain comme un échec malgré le fait qu’il ait plongé le pays dans une crise économique.

Khamenei, dans un discours prononcé, a indiqué que les États-Unis ont été perdants en 40 ans de confrontation avec la République islamique. “La raison pour laquelle les États-Unis sont perdants est que ce pays a commencé l’attaque, mais n’a pas atteint ses objectifs. De l’avis du dirigeant suprême iranien, les actions militaires et de guerre économique promues par les États-Unis visent à rétablir la domination que ce pays exerçait sur l’Iran avant l’instauration de la révolution islamique de 1979.

Khamenei : “Court-circuitez la perte accrue de puissance américaine.”

L’ancien président de l’Iran entre 1981 et 1989, souligne qu’à l’heure actuelle, les États-Unis sont constamment en perte de pouvoir et soutient que cette situation a augmenté sous l’administration du président, Donald Trump.

“Les États-Unis sont aujourd’hui beaucoup plus faibles qu’il y a 40 ans “, a dit M. Khamenei dans son discours.

D’autre part, il affirme que les sanctions ont permis au pays de renforcer son autosuffisance tout en montrant comme exemple l’échec de la politique américaine à ” influencer l’esprit d’indépendance des jeunes Iraniens “.

Les pays de l’Union européenne déplorent le retour des sanctions

Dans un communiqué conjoint, l’Union européenne, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont exprimé leur rejet du rétablissement des sanctions américaines contre l’économie iranienne à compter du 5 novembre.

“Nous regrettons profondément la réimposition de sanctions par les États-Unis à la suite de leur retrait du pacte nucléaire (Jcpoa) “, peut-on lire dans la déclaration.

L’accord nucléaire avec l’Iran a été signé par l’ancien président américain Barack Obama, l’Iran et d’autres puissances mondiales afin de limiter les capacités atomiques de l’Iran en échange de la levée des sanctions internationales contre lui.

“En tant que signataires de l’accord, nous nous engageons à travailler principalement à préserver les circuits opérationnels avec l’Iran et à assurer le maintien des exportations iraniennes de pétrole et de gaz “, déclare le texte.

L’Iran a présenté son avion de combat

Outre le retour des sanctions, le gouvernement iranien a présenté son nouvel avion de guerre, Kowsar, qui est fabriqué localement et sera utilisé par l’armée de l’air iranienne.

“Bientôt, le nombre nécessaire de ces avions sera produit et mis au service de l’armée de l’air”, a déclaré le ministre de la Défense Amir Hatami lors de la cérémonie de présentation.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *