After Life sur Netflix : retour sur la saison 1

Culture Films et série TV After Life sur Netflix : retour sur la saison 1

A propos de la série

After Life est une série comique et dramatique réalisée par le Britannique Ricky Gervais. Disponible depuis 2019 sur Netflix, la mini-série (2 saisons) connaît un beau succès. Pourtant, son sujet n’est pas le plus léger qui soit, puisqu’elle traite essentiellement de la mort et du deuil. La première saison compte 6 épisodes courts (30 minutes ou moins) ; la saison 2 est construite sur un schéma similaire.

Ricky Gervais est non seulement le créateur et réalisateur de la série After Life, mais aussi il en est aussi l’acteur principal ! Il campe Tony Johnson, journaliste au petit journal local The Tambury Gazette. Tony vient tout juste de perdre sa femme Lisa (jouée par Kerry Godliman), suite à un cancer du sein. La série oscille constamment entre la tristesse de Tony et son cynisme à la fois noir et désopilant au quotidien.

! Alert spoiler ! Résumé de la saison 1

Pour Tony, sa vie parfaite avec Lisa est brisée : son grand amour n’est plus. Il broie du noir, pensant de plus en plus au suicide. Si sa chienne Brandy savait « ouvrir une boîte de conserve » toute seule, il aurait déjà mis fin à ses jours : du moins, c’est ce qu’il raconte à tous ceux qui l’entourent !

Son beau-frère Matt (interprété par Tom Basden), qui est aussi son patron, tente de l’aider à surmonter cette épreuve ; il en va de même avec ses collègues du journal : Lenny (Tony Way), la délurée Kath (Diane Morgan) ou encore la petite nouvelle Sandy (Mandeep Dhillon). Ces derniers ont peur que Tony se suicide, le voyant chaque jour un peu plus désespéré et intraitable face aux autres. Il faut dire que Tony a décidé d’utiliser son nouveau « super-pouvoir » : dire tout ce qu’il pense aux gens, et faire tout ce qu’il veut, peu importe si ces actes blessent. « Et si je vais trop loin, je pourrais me tuer », avoue-t-il simplement.

Son quotidien au Tambury Gazette est surtout l’occasion de rencontrer des habitants fiers de leur petit quotidien et désireux de connaître une vague renommée au sein d’un journal « que les gens n’utilisent que pour ramasser la litière du chat », dixit Tony. Un retraité qui découvre une tache sur le mur du salon « qui ressemble à Kenneth Branagh », des parents persuadés que leur nouveau-né est le sosie de Hitler, une centenaire cynique qui souffle ses bougies en attendant la mort…

Face à ces petites anecdotes bancales et superflues, notre anti-héros met à rude épreuve tous ceux qu’il rencontre : sa répartie dévastatrice et son cynisme de haut vol font recette. Quand il rentre chez lui, Tony aime se réfugier dans les vidéos que sa femme Lisa a tournées pour lui avant de mourir, sorte de « mode d’emploi » après sa mort, afin que son compagnon puisse continuer à vivre.

Mais le misanthrope et dépressif Tony s’entoure de personnes peut-être encore plus en marge que lui-même : un toxicomane plus triste que lui, veuf et désespéré (que Tony aidera à mourir par overdose, finançant sa dope), ou encore Roxy (jouée par Roisin Conaty), prostituée qui l’aidera à remettre de l’ordre dans son appartement et dans ses pensées.

Car After Life est aussi une série pleine d’espoir : Tony va en effet rencontrer plusieurs personnages qui vont l’aider à remonter la pente – heureusement, car ce n’est pas son exécrable psychiatre qui peut l’y aider…

Comment s’est terminée la saison 1 ?

Outre son beau-frère et patron Matt, Tony va être épaulé par Anne (Penelope Wilthon), qu’il rencontre au cimetière et avec qui il échange régulièrement à propos de sa douleur. Et puis, au détour de ses visites journalières à son père qui souffre d’Alzheimer (joué par David Bradley, connu pour son rôle de Rusard dans la saga Harry Potter), Tony va rencontrer Emma, une infirmière campée par Ashley Jensen, et cette rencontre va quelque peu changer la donne.  

Après 5 épisodes où Tony s’est assez largement employé à démolir verbalement tout ceux qu’il rencontre, l’homme semble enfin commencer à remonter la pente. Quelques mots pleins d’espoir lancés à sa jeune collègue Sandy, un premier rencard accepté par Emma, un logis qu’il s’échigne à remettre en ordre… Et globalement une belle note d’espoir au dernier épisode, qui se termine par les premiers instants du rencard Emma/Tony.

A la fin de la saison 1 d’After Life, toutes les planètes semblent alignées pour que Tony refasse sa vie, loin de ses idées noires et de ses envies de suicide, mais jamais très loin de son grand amour Lisa.

Bande-annonce de la saison 2

Dans ces conditions, on peut s’étonner un peu de voir une saison 2 dévoilée pour 2020, et dont les 6 épisodes sont déjà disponibles sur Netflix ! Mais qu’est-ce que Tony/Ricky Gervais va bien pouvoir nous inventer ? Coup d’œil sur la bande-annonce : on y voit un personnage toujours rongé par les souvenirs de sa vie d’avant, oscillant à nouveau entre le rire et les larmes.

La ribambelle de personnes déjantés de la saison 1 sont toujours là : du postier envahissant mais attachant à la prostituée, pardon « travailleuse du sexe » Roxy, jusqu’à un prof de yoga qui va immanquablement se souvenir de sa rencontre avec Tony… La saison 2 promet une nouvelle fois bien des surprises et des émotions, comme toujours avec l’excellent Ricky Gervais !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -