7 faits pour comprendre “l’âge d’or du streaming”.

Publié par Jerome le octobre 21, 2018 | Maj le octobre 21, 2018

Selon un rapport mondial, les heures de consommation vidéo en streaming ont doublé au cours de l’année écoulée et la qualité et la rapidité des services n’ont cessé de s’améliorer.

Pourquoi nous aimons tant le Streaming ?

La consommation de vidéos en streaming ne cesse de croître au niveau mondial, déplaçant la télévision par câble et par satellite, tandis qu’elle conquiert de plus en plus de place dans les tablettes, télévisions et smartphones des utilisateurs.

La vidéo est le format préféré pour profiter du contenu et en fait, selon CISCO, d’ici 2021, plus de 80% des données circulant sur Internet seront exclusivement de la vidéo.

Un rapport de Conviva, une plateforme qui surveille plus de 3 milliards d’applications streaming de 200 marques dans le monde entier sur une base annuelle, reflète certains chiffres choquants sur cette tendance.

L’étude montre, tout d’abord, trois grands résultats en guise de conclusion :

  • 1- La consommation de contenu a doublé au cours des 12 derniers mois. Tous les fournisseurs ont enregistré une forte croissance dans le secteur de la télévision en continu. Quelque chose qui indique que l’ère des “marathons” ne fait que commencer, sans que son toit soit encore défini.
  • 2 – De plus en plus de gens regardent le contenu sur les Smart TV et en format mobile (smartphones ou tablettes), tandis que les ordinateurs perdent du terrain. Conviva souligne que les spectateurs préfèrent de plus en plus la très haute qualité et la sensation enveloppante des “smarts” de la dernière génération, surtout lors de l’immersion dans leur série favorite.
  • Selon Conviva, 72 % de la consommation de streaming se fait via des applications et 28 % via des navigateurs Internet. (Getty)
    3. La qualité et la rapidité des services de streaming sont l’une des clés de cette croissance. L’Amérique du Nord et l’Europe sont les leaders dans ce domaine, tandis que l’Asie est le continent qui a pour l’instant la définition d’image et la performance tampon les plus faibles.
  • L’étude fait également une analyse quantitative et qualitative des services de streaming, évaluant le nombre de fois où les utilisateurs ont pu visualiser leur contenu sans problèmes ou erreurs et la croissance des heures de consommation, entre autres aspects.
  • 4. Au deuxième trimestre de 2017, le nombre d’heures de visionnage de la vidéo en continu était de 2 569 034 513. Dans la même période analysée en 2018, l’augmentation était de 115%.
  • Sur ce point, l’étude souligne le pic de consommation qui a eu lieu autour du contenu de la Coupe du Monde 2018 en Russie, qui était de 31% plus élevé que le reste du contenu “normal”.
    5. Les applications et les plates-formes sont également à la hausse et c’est une autre des tendances les plus marquantes reflétées dans le rapport. Au total, 72 % des heures de consommation sont données dans ces canaux, alors que seulement 28 % le sont par le biais des navigateurs Internet.
  • 6. La qualité des services s’améliore constamment. Entre la période analysée l’année dernière et la période actuelle, il y a eu 16% d’erreurs de démarrage vidéo en moins dans le monde.
  • 7. Un autre des axes sur lesquels les entreprises cherchent à s’améliorer est la vitesse de reproduction de leurs contenus. Il y a également eu une augmentation de 14 %, passant de 4,84 secondes à 4,16 secondes.

Les cinq variables de qualité de service mesurées par l’étude de Conviva se sont améliorées à partir de 2017 : “Cela signifie que les éditeurs et l’écosystème de diffusion vidéo continuent d’améliorer à la fois la qualité de l’expérience et leur capacité à diffuser des vidéos sur Internet”, indique le rapport.

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *