11 choses à faire à Lyon à l’occasion de la Fête des Lumières

Publié par emma le novembre 9, 2018 | Maj le novembre 9, 2018

Nous sommes d’accord pour dire que vous pouvez être considéré comme anxieux : planifier un voyage cinq mois à l’avance peut vous donner cette impression. Mais c’est mieux d’être prudent que d’avoir le temps venu sur vous, vous ne pensez pas ? C’est pourquoi vous avez déjà décidé de vous rendre en décembre prochain dans la ville française de Lyon pour profiter de son magnifique Festival des Lumières – qui illumine chacun de ses coins et transforme ses rues et ses façades en les plus belles du monde.

Le fait est que, profitant de vos journées dans cette ville fantastique du centre-ouest de la France, vous aimeriez en savoir plus à son sujet. Quels secrets il cache, quels sont ses plus beaux endroits, les plus intéressants ou quels sont ces coins que vous ne pouvez pas manquer. Mais ne t’inquiète pas, c’est pour ça qu’on est là. Dans Skyscanner, nous vous proposons une liste complète de ce qu’il faut voir à Lyon en profitant de son célèbre Festival des Lumières, vous êtes prêts ? nous l’avons déjà fait !

1. Visiter le Vieux Lyon

Comme n’importe quelle ville du monde lorsqu’il s’agit de comprendre son idiosyncrasie, d’apprendre son passé ou de se faire une idée globale de son histoire actuelle, le mieux est d’aller droit au but : nous mettons donc le cap sur sa vieille ville ou Vieux Lyon. Ce quartier, aux airs Renaissance et médiéval, est également divisé en trois autres : Saint-Jean – le plus populaire d’entre eux -, Saint-Georges – situé au bord de la Saône – et Saint-Paul, qui fut le centre financier dans le passé.

Se promener dans ses rues en respirant l’atmosphère qu’il dégage tous les jours, quand les gens du pays passent par chacun de ses coins pour faire leurs courses, aller travailler ou simplement profiter de tout ce que la ville a à offrir, c’est quelque chose d’indispensable à faire.

2. A la recherche des traboules

Vous pensez probablement à ce dont nous parlons. Ne vous inquiétez pas, pour l’instant, nous allons vous révéler le précieux secret caché dans les rues de la vieille ville de Lyon. Ce ne sont ni plus ni moins que leurs traboules, ou en d’autres termes, d’anciens passages secrets qui relient différentes rues, entre bâtiments, sans que personne ne s’en aperçoive, à moins qu’ils ne les cherchent consciemment.

On dit que Lyon cache jusqu’à 400 traboules entre sa vieille ville et d’autres quartiers, même si une quarantaine seulement sont ouvertes au public. Et quand nous disons ouvert, nous n’utilisons qu’une seule façon de parler : à première vue, vous ne les reconnaîtrez pas, vous devrez faire attention aux petites marques qui indiquent l’entrée de certains d’entre eux afin d’entrer et connaître les entrailles de Lyon.

On dit que l’origine de ces passages particuliers remonte au IVe siècle, quand ils étaient utilisés pour que les voisins puissent accéder à la rivière et récupérer l’eau sans avoir à faire de grands détours. Plus tard, au XIXe siècle, des canuts ou des ouvriers de la soie s’en servaient pour raccourcir leurs chemins et transporter leurs lourdes charges des ateliers aux marchands de textile au pied de la colline de la Croix Rouge.

3. s’asseoir pour profiter de la vue sur la place Bellecour

Comme l’une des plus grandes places rectangulaires d’Europe – pas moins de 200 mètres sur 310 possède cette enclave centrale – nous ne pouvions manquer d’inclure la belle Piazza Bellecour dans notre liste des lieux à visiter à Lyon.

La zone dans laquelle elle est située a été déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 1998 et c’est le point de départ de certaines des routes commerciales les plus importantes de la ville, comme, par exemple, la rue Victor Hugo ou la rue República, où tous ceux qui sont accros au shopping peuvent satisfaire leurs envies. Il y a une roue à aubes permanente d’où l’on a une vue magnifique.

Au milieu de la place se dresse la statue équestre de Louis XIV qui, si vous regardez de près, manque l’un des étriers. Selon la légende, répétée dans de nombreux autres endroits du monde, l’artiste auteur de cette œuvre a fini par se suicider quand il a réalisé le grand échec. Une autre des sculptures qui ornent la place, cette fois sur l’un de ses côtés, est dédiée à l’un des fils préférés de la ville : Antoine de Saint-Exupéry, auteur de l’œuvre magique Le Petit Prince.

4. Arrêt à l’un des bouchons

La gastronomie est toujours un élément important de toute destination, et à Lyon, reconnue comme une grande destination culinaire française, il n’en allait pas être moins, bien sûr ! Nous avons donc opté pour n’importe lequel des restaurants typiques de la ville, appelés ici bouchons, qui sont distribués dans tout le centre, et nous y sommes allés pour goûter les spécialités de la région.

Et quand nous parlons de “délices”, nous le faisons dans le sens le plus littéral du terme. Parmi les plats les plus traditionnels de ce type d’établissement, on trouve l’andouillette – saucisse lyonnaise typique faite avec l’intestin et l’estomac du porc ou du veau -, les quenelles – pâtes à base de semoule de blé, beurre, oeuf et lait qui contiennent de la viande ou du poisson râpé, ou le tablier de sapeur, traduit par “tablier du cordonnier”, fait avec des tripes de veau cuit et pané. Vous avez envie d’une de ces recettes ? vous ne le regretterez pas !

5.  Promenade le long de ses rivières

Si une grande partie des grandes villes du monde ont une rivière qui leur sert de colonne vertébrale, à Lyon, nous en avons deux, ni plus ni moins.  La Saône et le Rhône la traversent et constituent le centre névralgique autour duquel se développe une grande partie de la vie sociale lyonnaise.

Il suffit de se promener le long des rives de la Saona pour admirer l’architecture typique de la ville construite des deux côtés de la rivière.  Si, par contre, vous décidez sur le Rhône, les choses changent un peu. Le long de sa rive, vous trouverez des sportifs et de nombreux groupes de jeunes répartis autour de nombreux cafés, bars et belvédères où, pourquoi pas, arrêtez-vous pour vous reposer en regardant, par exemple, le magnifique coucher de soleil.  Un souvenir inoubliable à emporter chez soi.

6. Connaître l’histoire de la basilique Notre-Dame de Fourvière

En plus de deux rivières, Lyon est protégée par deux collines qui, tout au long de son histoire, sont devenues le berceau de ses quartiers les plus représentatifs et les plus connus. Cette fois-ci, nous nous arrêtons à Fourvière, située sur la colline du même nom. Voici un autre des lieux que nous vous proposons de visiter lors d’un voyage à Lyon : la basilique Notre-Dame de Fourvière.  

Construite au XIIe siècle sur les vestiges de l’ancienne cité romaine d’origine lyonnaise, cette enclave religieuse, qui accueille chaque année plus de deux millions de visiteurs, en majorité des pèlerins, est un emblème. Le bâtiment que l’on peut visiter actuellement est en fait composé de deux églises différentes, l’une construite l’une sur l’autre. Il date du XIXe siècle et son architecture combine des éléments byzantins et romans.

A côté de la basilique, vous pouvez vous arrêter à un belvédère d’où vous aurez l’une des plus belles vues du vieux Lyon.

7. Découvrez les immenses fresques murales de Lyon

Dans un lieu aussi artistique que Lyon – nous vous en dévoilerons bientôt quelques-unes des raisons -, nous ne pouvons manquer de vous faire découvrir l’une de ses plus grandes attractions : ses peintures murales. Il y a jusqu’à 150 immenses œuvres d’art qui décorent et donnent vie à des bâtiments dans toute la ville, en en faisant une véritable galerie en plein air.

Il suffit de se promener dans ses rues centrales. Ne vous inquiétez pas, ils se présenteront devant vous au moment où vous vous y attendez le moins, vous réservant l’une des plus grandes surprises de votre visite : le “Mur des Canuts”, l’un des plus connus, orne la façade de 1 200 mètres carrés d’un immeuble du mythique quartier de la Croix Rousse. D’autres comme “La fresque des Lyonnais” ou celle dédiée au célèbre chef Paul Bocuse vous laisseront sans voix.

Cette initiative, née au début des années 1970 lorsqu’un groupe d’étudiants a voulu faire découvrir l’art aux gens de la rue, a pris forme en 1978 avec la création de CitéCréation, un mouvement coopératif étudiant qui existe encore aujourd’hui. Des personnages célèbres, des moments historiques ou des scènes du quotidien sont les protagonistes de la plupart de ces peintures murales, ne les manquez pas !

8. Découvrez l’histoire du cinéma à l’Institut Lumière

Saviez-vous que les frères Lumière, les pères du cinéma, étaient lyonnais ? C’est pourquoi cette ville ne pouvait s’empêcher d’avoir toute une institution dédiée aux inventeurs et au cinéma lui-même : l’Institut Lumière, situé dans une ancienne maison datant de 1900 où vivait la famille elle-même.

Après avoir mis tous leurs efforts et expérimenté de nombreuses inventions, les frères parviennent, en 1894, à créer le cinématographe, avec lequel ils capturent des images en mouvement pour la première fois dans l’histoire. Le centre dispose d’un musée consacré à l’histoire du septième art et peut contempler certaines des inventions des frères Lumière qui ont précédé le cinématographe, ainsi que d’autres éléments liés au cinéma. L’Institut dispose également d’une cinémathèque qui abrite plus de 1 400 films originaux restaurés par la Filmoteca Française.

9. Apprendre dans l’amphithéâtre romain de Lyon

Lugdunum : c’était le nom latin sous lequel Lyon était connue pendant les années où elle était la capitale de la toute-puissante Gaule romaine et l’une des villes les plus importantes du monde. En souvenir de cet âge d’or, la ville conserve l’un de ses plus grands trésors : le théâtre romain qui, deux mille ans après sa construction, continue à servir de forum culturel. D’une capacité d’accueil de 10 000 personnes, il accueille chaque été le festival de théâtre, de musique et de danse Les nuits de Fourvière.

A côté, un autre des vestiges les plus importants de l’époque romaine est l’Odéon, un petit théâtre dédié à la musique construit vers l’an 100 après J.C. pour lequel on a utilisé des matériaux provenant des points les plus importants de l’empire, comme le granit égyptien ou le marbre jaune africain. Pour en savoir plus sur l’époque romaine lyonnaise, il n’y a pas de meilleure option que de visiter le Musée Gallo-Romain, où vous trouverez des ustensiles et des bijoux de l’époque.

10. Pour contempler le bâtiment de l’opéra

Beaucoup de bâtiments tentent de combiner le classique et le moderne, mais peu parviennent à le faire d’une manière élégante et belle. C’est le cas de l’Opéra de Lyon, il ne pouvait donc pas manquer dans notre liste de lieux à visiter.

L’opéra, qui a ouvert ses portes en 1831, a fonctionné sans interruption pendant 150 ans jusqu’à ce que le conseil décide de le remodeler. Un concours dans les années 80 a fait du projet lauréat le célèbre architecte français Jean Nouvel, qui a décidé de conserver une partie de sa façade néoclassique d’origine en l’agrandissant d’une toiture moderne en verre… Un conseil ? Restez un peu à l’écart du bâtiment pour pouvoir admirer sa beauté…. et autre chose ! Jetez un coup d’œil à leur programme car l’offre variée de spectacles d’opéra, de danse et de ballet vous laissera sans voix.

11. Vivre la Fête des Lumières

Et oui ! Nous avons terminé, comme il ne pouvait en être autrement, par la célèbre Fête des Lumières ou Festival des Lumières de Lyon, l’un des événements les plus importants et les plus marquants qui se déroule chaque année. Début décembre, Lyon se transforme en un merveilleux spectacle de lumière et de couleurs qui inonde chaque coin de rue.

L’origine de cette fête remonte à 1643, lorsque Lyon promit d’ériger une statue de la Vierge Marie si elle la protégeait d’un fléau. Le souhait a été exaucé et depuis lors, chaque année, est célébrée aux mêmes dates cette fête en son honneur qui, depuis 1852, s’accompagne de l’illumination de chacun des bâtiments, parcs et rivières les plus emblématiques.

Les fenêtres des maisons sont remplies de bougies et la ville devient une décoration qui semble être tirée d’un film. Les Lyonnais sillonnent les rues pour fêter et profiter des spectacles son et lumière. Nous n’en serons pas moins, n’est-ce pas ? Alors, préparez-vous pour décembre prochain car Lyon promet, et beaucoup!

L'actualité des Médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *